Bilan du grand débat national : les annonces d'Emmanuel Macron (EN CONTINU)

Rejet du RIC, baisse d'impôts, suppression de l'ENA... Le président Emmanuel Macron a livré ce 25 avril devant la presse ses réponses au grand débat national, pour tenter d'éteindre la crise des Gilets jaunes et de relancer son quinquennat.

Mise à jour automatique
  • Alexandre Benalla n'a «jamais été protégé par l'Elysée», a assuré Emmanuel Macron, ajoutant que son ex-collaborateur, au cœur d'un scandale qui a ébranlé le pouvoir, avait commis «des fautes très graves».

    «Il n'y a jamais eu de prébende pour Alexandre Benalla à l'Elysée, il n'a jamais été protégé par l'Elysée», a souligné le chef de l'Etat. «Est-ce que je regrette de l'avoir embauché à l'Élysée ? Non parce que je pense que c'était extrêmement cohérent avec les valeurs que je porte [...] C'est sans doute pour ça que je lui en veux encore plus», a-t-il ajouté.

  • Des Gilets jaunes se sont réunis, place de la République à Paris, pour exprimer leur mécontentement après le discours d'Emmanuel Macron sur les conclusions du grand débat. 

  • «Je pense qu'il faut supprimer l'ENA», a confirmé Emmanuel Macron à la presse.

    «[Non] pas pour se donner le plaisir de supprimer [l'ENA, mais] pour bâtir quelque chose qui fonctionne mieux», a justifié le président de la République.  «Sur ce sujet, je ne crois pas du tout au rafistolage : si vous gardez les mêmes structures, les habitudes sont trop fortes, les habitudes sont là», a-t-il dit.

  • Emmanuel Macron plaide pour 20% de proportionnelle à l'Assemblée et pour 25% à 30% de parlementaires en moins.

  • Contrairement à ce qui était pressenti, Emmanuel Macron n'est pas favorable à la remise en cause des jours fériés.

    En revanche, le président estime qu'il faut travailler plus longtemps car «on vit plus longtemps». Il ne veut pas reculer l'âge légal car il admet s'être engagé «à ne pas le faire» et constate que le chômage est important.

    Il veut ainsi allonger la durée de cotisations avec un système de décote pour inviter à travailler plus longtemps.

  • Emmanuel Macron réaffirme qu'«il faut travailler plus» car la «France travaille moins que ses voisins». Il faut «construire de vraies options pour avancer», ajoute-t-il.

    Sur l'objectif des 120 000 fonctionnaires, une étude sera faite pour savoir «si c'est tenable» et il se dit prêt à lever cet objectif.

  • «J'ai touché plus clairement l'épaississement des vies», assure-t-il, en évoquant le grand débat national organisé par le gouvernement.

    «Je n'aurais pas de répit [...] car il y a trop d'attente», confie-t-il.

  • Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé que les retraites «de moins de 2 000 euros» seront réindexées sur l'inflation en 2020, mais aussi qu'aucune pension n'augmentera moins vite que les prix à partir de 2021.

Découvrir plus

Reportée le 15 avril pour cause d'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, l'intervention d'Emmanuel Macron se tient ce 25 avril à partir 18h, depuis le palais de l'Elysée. Par le truchement d'une conférence de presse, il livre ses réponses au grand débat national. Des fuites dans les médias sur la teneur de ses annonces ont privé le président de l'effet de surprise et l'ont contraint à revoir son plan de communication.

Cette séance d'échanges à laquelle assistent plusieurs centaines de journalistes dans la salle des fêtes de l'Elysée doit servir à tirer les enseignements du grand débat national lancé le 15 janvier.

Lire aussi : Pensant appeler le nouveau président ukrainien, Emmanuel Macron a-t-il été piégé par un canular ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»