Des militants «antiracistes» tentent d'empêcher une conférence de Finkielkraut à Sciences Po (VIDEO)

Des militants «antiracistes» tentent d'empêcher une conférence de Finkielkraut à Sciences Po (VIDEO)© Bertrand Guay / AFP
Le logo de Sciences Po Paris (image d'illustration).

Les militants d'une association antiraciste souhaitaient empêcher la venue d'Alain Finkielkraut à Sciences-Po le 23 avril. Un important dispositif policier et une diversion de dernière minute ont finalement permis à la conférence prévue d'avoir lieu.

Alain Finkielkraut a dû jouer au jeu du chat et à la souris le soir du 23 avril pour échapper à des militants se présentant comme «antiracistes» et proches de la mouvance «antifa», bien décidés à ne pas le laisser s'exprimer lors d'une conférence à Sciences Po à Paris.

A son arrivée devant l'institut, le philosophe a essuyé un chapelet d'insultes et d'invectives telles que «Faciste !», «Va te pendre» ou «Ferme ta g...».

A la suite de cette altercation, le philosophe a finalement pu entrer dans l'enceinte de Sciences-Po sous l’œil de policiers qui avaient installé un important dispositif pour l'occasion.

Interviewé par LDC News, qui se présente comme une agence française indépendante (et dont un vidéaste ex-FN avait lui-même été passé à tabac par des proches de la mouvance «antifa» en janvier), Alain Finkielkraut a réagi à l'issue de la conférence, précisant qu'elle s'était bien déroulée. «Les méchants étaient à l'extérieur et ils ont été semés en route. [...] Je leur ai répondu, je leur ai dit : "Les fascistes c'est vous, les années 30 c'est vous, l'autodafé des livres c'est vous, l'antisémitisme c'est vous."», a-t-il rapporté.

«L'islamo-gauchisme existe, on en a la preuve. Un islamiste me traite de "grosse merde sioniste" sur trois semaines et des gauchistes reprennent le même discours sans se poser la moindre question», a-t-il encore dénoncé. Et d'ajouter : «La pathologie c'est l'antiracisme dévoyé.»

Chassé-croisé avec des militants antiracistes

La conférence, sur le thème «Modernité, héritage et progrès», organisée par l'association souverainiste de Sciences Po «Critique de la raison européenne», devait à l'origine se tenir dans l’institut, au 13 rue de l’Université. Redoutant des troubles avec les étudiants militants de «Sciences Po en lutte - Institut Clément Méric», les organisateurs avaient décidé de l'annuler. Puis ils ont annoncé déplacer la conférence dans un local du boulevard Saint-Germain à cinq minutes de marche.

Au dernier moment, l'adresse initiale a été annoncée, l'administration de Sciences Po l'a elle-même confirmée sur Twitter.

Les militants de l'association antiraciste avaient publié plusieurs appels au rassemblement, y compris après l'annonce de la relocalisation de la conférence. «Parce que nous refusons la parole de l'extrême-droite où qu'elle est, nous maintenons l'appel à un rassemblement, et l'appelons à se tenir devant le nouveau lieu de la conférence. Finkielkraut, fachos, hors de nos écoles !», avaient-ils prévenu sur la page de «Sciences Po en lutte - Institut Clément Méric». Les étudiants s'élevaient contre les propos du philosophe controversé qu'ils jugent «ouvertement racistes et sexistes [...] aussi dangereux qu'intolérables». Ils accusaient en outre Sciences Po d'être «une institution centrale dans la formation des élites d'extrême-droite et de leurs complices».

Lire aussi : «Ignoble» : Finkielkraut s'insurge contre les propos de Schiappa sur la Manif pour tous

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»