Marlène Schiappa donne une leçon de journalisme à Envoyé spécial et Cash Investigation

Marlène Schiappa donne une leçon de journalisme à Envoyé spécial et Cash Investigation© Ludovic MARIN Source: AFP
Marlène Schiappa sur le perron de l'Elysée, le 8 mars 2019 (image d'illustration).

Au cours d'une interview à Télé-Loisirs, la secrétaire d'Etat a confié son regard sur des émissions d'investigation diffusées sur le service public : elle trouve notamment qu'il n'y a pas assez de «belles histoires».

Interrogée le temps d'une pastille vidéo publiée le 28 mars pour le magazine Télé-Loisirs, la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa a eu l'occasion de livrer sa vision du journalisme d'investigation. Elle a notamment déploré que les enquêtes de France 2 montrent «sans cesse des images de politiciens corrompus», et a estimé qu'il s'agissait d'une «forme de populisme».

Et de préciser : «Je suis toujours interpellée par ce qu’est devenu le format d’Envoyé spécial et par l’émission Cash Investigation. Quand on montre sur le service public sans cesse des images de politiciens corrompus, d’hommes et de femmes politiques véreux qui détournent de l’argent, de gens haineux et magouilleurs, je crois qu’on installe dans l’esprit des gens que [les hommes et femmes politiques] sont tous comme ça.»

Que voudrait donc voir Marlène Schiappa sur le service public ? «J’aimerais bien qu’on alterne et que de temps en temps il y ait de belles histoires et des prismes politiques. Que l’on parle des responsables politiques, qui s’engagent, souvent pour pas grand-chose, au service de l’intérêt général. Il y en a des milliers.»

Sur Twitter, l'émission Cash Investigation a répliqué à la demande la secrétaire d'Etat : «Bonjour Marlène Schiappa. Lorsque Cash Investigation enquête sur le plastique, la surpêche, les implants, l’optimisation fiscale et les conditions de travail des salariés, pour vous c’est "une forme de populisme". Pour nous ce sont des sujets d’intérêt général.» C'est dit !

Lire aussi : Alcool, Twitter, débarassage de table... Marlène Schiappa se confie au JDD sur sa vie privée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»