Grèves et manifestations à Paris et dans toute la France à l'appel de plusieurs syndicats (IMAGES)

Grèves et manifestations à Paris et dans toute la France à l'appel de plusieurs syndicats (IMAGES) © : Michael Baucher Source: Reuters
Cortège parisien de la manifestation syndicale le 19 mars.

Une journée nationale de mobilisation et de grève a eu lieu à l'appel de plusieurs syndicats. A Paris, plusieurs milliers de personnes ont manifesté autour de plusieurs revendications dont la hausse du pouvoir d'achat et la défense du service public.

La CGT, FO et plusieurs autres syndicats ont lancé un appel national à manifester et à faire grève le 19 mars, pour une journée destinée à «amplifier le mouvement social». Hausse des salaires, revalorisation des retraites, défense du pouvoir d'achat, rejet de la réforme de la fonction publique et du projet de loi Blanquer sur l'école et même revendications liées à l'environnement : les syndicats ont souhaité faire entendre leur voix sur de nombreux sujets.

A Paris, ils étaient 17 500, selon un comptage indépendant réalisé par le cabinet Occurence pour plusieurs médias et 50 000 selon la CGT. La préfecture de police a pour sa part fait état de 12 000 manifestants dans la capitale. 

De nombreuses références à la mobilisation des Gilets jaunes et à la dénonciation des «violences policières» se sont fait entendre au cours de la manifestation parisienne. 

«Le mouvement des Gilets jaunes est l'expression récente de cette profonde crise sociale», pouvait-on ainsi lire dans un des textes appelant à manifester signé par la CGT, FO, Solidaires, UNEF, UNL, UNL-SD. Une des figures des Gilets jaunes, Jerôme Rodrigues, était d'ailleurs présent à la mobilisation parisienne. 

La CFDT, qui a fait le choix de participer au grand débat amorcé par Emmanuel Macron, ne s'est pas associée à cette journée «dont on ne sait pas vraiment quel est le mot d'ordre», selon Laurent Berger, son numéro un.

Forte mobilisation dans le secteur de l'éducation

La grève dans les écoles maternelles et élémentaires était suivie par près d'un quart des enseignants, selon le ministère de l'Education. Le principal syndicat du primaire a recensé 40% de grévistes.

Autre secteurs particulièrement représentés : les transports et le secteur médical, dont le personnel a marché un temps en tête de la manifestation parisienne.

Parmi les thématiques sensibles aux yeux des syndicats : la question de l'âge minimal de départ à la retraite. Agnès Buzyn avait indigné des représentants syndicaux en se déclarant, le 17 mars, non hostile à un «allongement de la durée de travail» dans le cadre des discussions sur le futur régime de retraites universel voulu par le chef de l'Etat. Un propos sur lequel est revenue la ministre, le 19 mars, en assurant qu'il n'y avait «aucune modification de l'âge minimal de départ à la retraite» envisagée par le gouvernement.

Lire aussi : Gilets jaunes et CGT défilent côte à côte partout en France (IMAGES 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»