«La porte est ici» : recadré par le présentateur, un Gilet jaune quitte le plateau de BFM (VIDEO)

«La porte est ici» : recadré par le présentateur, un Gilet jaune quitte le plateau de BFM (VIDEO)© BERTRAND GUAY Source: AFP
Image d'illustration.

Invité à commenter l'acte 16 sur BFM TV, un Gilet jaune a décidé de quitter le plateau après y avoir été invité par le présentateur. Jérémy Clément se plaignait d'être constamment interrompu et de ne pouvoir développer son point de vue.

Le ton est monté très vite sur le plateau de BFM TV, le 2 mars, à l'occasion de l'acte 16 des Gilets jaunes. Jérémy Clément, figure des Gilets jaunes, habitué de la chaîne d'information continue, et partisan d'une participation de son mouvement aux élections européennes fin mai 2019, a été invité à quitter le plateau après avoir demandé plusieurs fois à ne pas être interrompu par le présentateur, Thomas Misrachi, visiblement sur les nerfs. Le clash a été notamment relayé par la journaliste Aude Lancelin.

Je suis le seul que vous coupez à chaque fois

D'autres internautes ont extrait de la diffusion à l'antenne la scène, qui se déroule dans une vignette à l'écran, pour la mettre en ligne. On y entend Thomas Misrachi interrompre Jérémy Clément, suscitant la protestation muette de ce dernier. «Non mais attendez [...] je vous coupe parce qu'il faut avancer, il est 18h36», recadre alors le journaliste, l'une des figures les plus anciennes de la chaîne. «Je suis le seul que vous coupez à chaque fois», rétorque alors le Gilet jaune. Thomas Misrachi décide alors de trancher subitement, joignant le geste à la parole : «Si franchement ça ne convient pas, la porte est ici.». Et Jérémy Clément, calmement, d'en tirer les conséquences et de quitter son siège : «D'accord, eh bien je vous souhaite une bonne journée.»

Lire aussi : Castaner sur les Gilets jaunes : «Autant de personnes qui manifestent que pour un match de l'OM»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter