Charles Consigny : «La communauté homosexuelle devrait lâcher la grappe à Christine Boutin»

Charles Consigny : «La communauté homosexuelle devrait lâcher la grappe à Christine Boutin»© Charles Platiau Source: Reuters
Christine Boutin, à l'Assemblée nationale en 2013 (image d'illustration).

Le chroniqueur de On n'est pas couché, ancienne «Grande gueule» de RMC, n'a pas failli à sa réputation, tenant des propos francs et directs pour Têtu. «Je préfère que mon nom soit mêlé à celui de Christine Boutin plutôt qu'à France Inter», dit-il.

Réputé pour son verbe et ses opinions libérales économiquement et conservatrices sociétalement, le chroniqueur d'On n'est pas couché Charles Consigny n'a pas mâché ses mots au cours d'un entretien accordé au magazine Têtu.

Il est notamment revenu sur son éventuelle proximité avec Christine Boutin, puisqu'il se présentait comme son conseiller officieux au début des années 2010 alors qu'elle était à la tête du Parti chrétien-démocrate. Sauf qu'en réalité, il ne s'agirait que d'une farce «pour rigoler», selon lui, expliquant n'avoir «jamais eu de sympathie pour les idées de Christine Boutin».

«En revanche, j'aimais son personnage de passionaria seule contre tous», ajoute-t-il. Avocat de profession, ouvertement homosexuel, il a certainement utilisé cette fausse information pour acquérir une notoriété : «Pardon, mais il y a une telle prévisibilité chez les journalistes qu'il suffit de dire "homosexualité/Christine Boutin" pour avoir un papier dans un journal !».

«Je pense que la communauté homosexuelle devrait lâcher la grappe à Christine Boutin, et réciproquement !», juge d'ailleurs Charles Consigny. Provocateur, il n'hésite pas à lancer une petite pique à l'égard de France Inter, la station de radio publique réputée pour son ancrage à gauche : «Je préfère que mon nom soit mêlé à celui de Christine Boutin plutôt qu'à France Inter.»

Dans cette interview, il fait en outre une intéressante révélation : «C'est vrai, je suis sur Tinder.» Avis aux amateurs d'avocats.

Lire aussi : «L'homosexualité est une abomination» : la Cour de cassation annule la condamnation de Boutin

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter