Les forces spéciales américaines chargées de rapatrier de Syrie les djihadistes français ?

Les forces spéciales américaines chargées de rapatrier de Syrie les djihadistes français ? © ZOHRA BENSEMRA Source: Reuters
Des combattants des Forces démocratiques syriennes récupèrent un drapeau de l'Etat islamique à Raqqa, le 14 août 2017 (image d'illustration).

Selon des informations de BFM TV, Paris compterait sur l'aide des Etats-Unis pour rapatrier les Français détenus dans des camps tenus par les Kurdes en Syrie. 150 personnes, dont une cinquantaine de majeurs, seraient concernées.

Si le gouvernement reste flou sur le retour en France des djihadistes actuellement détenus en Syrie, les modalités de ce retour se préciseraient selon des informations de BFM TV. D'après la chaîne d'information en continu, deux vols seraient prévus d'ici quelques semaines pour le mettre en œuvre. BFM TV précise qu'environ 150 personnes, dont une cinquantaine de majeurs, seraient concernées. Il n'y a pas eu, à ce stade, de confirmation orfficielle. 

Le premier avion devrait atterrir «d'ici quelques semaines» en France, alors que le second, dont le convoi devrait être composé en grande majorité de mineurs, est censé suivre deux semaines plus tard. La chaîne d'information, qui prend soin de préciser que ce plan est susceptible d'évoluer, voire d'être annulé à tout moment, ajoute que les forces spéciales américaines devraient le mener à bien.

Ce sont elles qui seraient chargées d'extraire ces Français détenus dans des camps tenus par les Kurdes, de les regrouper, de les mettre dans des avions ainsi que de les raccompagner jusqu'en France. Selon BFM TV, aucune escorte française ne serait prévue à bord des appareils.

A leur arrivée sur le sol français, ces djihadistes et leurs enfants devraient être réceptionnés par des gendarmes du GIGN. Les majeurs qui font l'objet d'un mandat d'arrêt international devraient être directement présentés à un magistrat du pôle antiterrorisme afin d'être mis en examen, et les autres devraient être placés en garde en vue dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret. Il reviendrait alors à la justice de déterminer au cas par cas  des suites à donner dans chaque dossier. Pour ce faire, les magistrats pourraient s'appuyer sur les auditions déjà réalisées en Syrie par les services de renseignement américain, toujours selon BFM TV.

Dans un premier temps, fin janvier, la chaîne d'information avait avancé le chiffre de 130 personnes que Paris comptait rapatrier de Syrie. Dans la foulée, le gouvernement français avait démenti le chiffre, tout en reconnaissant étudier «toutes les options» pour «éviter l'évasion et la dispersion de ces personnes potentiellement dangereuses».

Lire aussi : 41 djihadistes condamnés à la peine de mort en Tunisie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»