Après Fleury-Mérogis, des agents pénitentiaires bloquent la prison de Fresnes (IMAGES)

Après Fleury-Mérogis, des agents pénitentiaires bloquent la prison de Fresnes (IMAGES)© STEPHANE DE SAKUTIN Source: AFP
Les surveillants pénitentiaires bloquent l'accès à la prison de Fresnes, lors d'une manifestation il y a près d'un an, le 16 janvier 2018 (image d'illustration).

Au lendemain du blocage de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, des surveillants pénitentiaires ont bloqué la prison de Fresnes, ce 1er février.

Après Fleury-Mérogis, le 31 janvier, la mobilisation des surveillants pénitentiaires se poursuit ce 1er février à Fresnes, dans le Val-de-Marne. Six syndicats (SNP-FO personnels de surveillance, CGT pénitentiaire, CFDT-Interco justice, Snepap-FSU, CFTC Syndicat libre justice et Horizon justice), selon Le Figaro, se sont entendus pour appeler au blocage de l'accès aux prisons de Fleury-Mérogis d'abord, de Fresnes ensuite et de tous les établissements pénitentiaires de province le 2 février. Au cœur de leurs revendications : l'amélioration de leurs conditions de travail mais aussi la demande d'une évolutions statutaire, afin de passer de la catégorie C de la fonction publique à la catégorie B.

Des journalistes ont constaté les blocages à la prison de Fresnes le 1er février. 

Des barricades ont été érigées devant l'entrée de la prison avant d'être incendiées.

Selon les organisateurs de la mobilisation, cités par le Parisien, 150 à 200 agents ont répondu à l'appel devant Fresnes, alors que selon la police, ils n'étaient que 50 à 100. 

Lire aussi : Des agents pénitentiaires bloquent la prison de Fleury-Mérogis (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter