«Ne rien lâcher» : après l'acte 10, les femmes Gilets jaunes à nouveau dans la rue (VIDEOS)

«Ne rien lâcher» : après l'acte 10, les femmes Gilets jaunes à nouveau dans la rue (VIDEOS)© Twitter : @Meriem_RT
Trois femmes Gilets jaunes devant la tour Eiffel, le 20 janvier 2019.

Pour le troisième dimanche consécutif, des femmes en gilet jaune ont décidé, à travers une marche, de prolonger la lutte, au lendemain d'une mobilisation nationale. A Paris, RT France est allé à leur rencontre.

Ce 20 janvier, des femmes appartenant au mouvement des Gilets jaunes ont décidé de battre de nouveau le pavé, au lendemain de l'acte 10 de la mobilisation nationale. La démarche avait déjà été expérimentée après les actes 8 et 9.

Lire aussi : Le Mans, Perpignan, Toulouse... Les femmes Gilets jaunes prolongent la mobilisation (IMAGES)

Dans la capitale, elles sont quelques centaines à avoir fait le déplacement, comme a pu le constater notre journaliste, qui est allée à leur rencontre. Figure historique du mouvement des Gilets jaunes, Priscillia Ludosky était parmi elles. «C'est un beau clin d'œil aux femmes en général», confie-t-elle d'emblée. Interrogée sur les potentielles différences entre les revendications portées lors de cette marche et celles mises en avant lors de l'action de la veille, l'auto-entrepreneure de 33 ans répond : «C'est simplement un profil des Gilets jaunes qui a été mis en avant aujourd'hui, mais on est tous sur la même longueur d'onde, notamment sur le pouvoir d'achat et sur la représentation citoyenne.»

Récemment reçue au Conseil économique, social et environnemental (CESE), Priscillia Ludosky s'est montrée satisfaite de l'accueil et évoque «des échanges constructifs». Au sujet du grand débat national, qui doit se poursuivre ces prochaines semaines, elle a affirmé ne pas s'opposer à l'idée d'«organiser des réunions pour informer les gens davantage sur le mouvement des Gilets jaunes», tout en restant circonspecte sur la façon dont seront retransmis ces débats.

«Les femmes sont soudées, elles sont fortes» : Diana, Gilet jaune déjà mobilisée la veille, décrit cette marche des femmes comme «la continuité du mouvement». «On est décidées à ne rien lâcher, on veut montrer que les femmes ont toujours été là», explique-t-elle.

Egalement rencontrée sur place, Angélique explique avoir participé à «la marche nationale pour le RIC, pour qu'il puisse être institué en France». Elle décrit une marche qui a débuté depuis Arles (commune des Bouches-du-Rhône) afin de «porter les pétitions pour le RIC à l'Assemblée nationale».

Au cours du rassemblement, les participantes n'ont pas manqué d'effectuer une minute de silence en mémoire des Gilets jaunes qui ont perdu la vie depuis le début du mouvement.

 


Lire aussi : 
«Aucun policier qui ait attaqué des Gilets jaunes» : 6 vidéos pour rafraîchir la mémoire à Castaner

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter