Macron à Bourgtheroulde : une amende pour port du gilet jaune ? La préfecture dément toute consigne

Macron à Bourgtheroulde : une amende pour port du gilet jaune ? La préfecture dément toute consigne© CHARLY TRIBALLEAU Source: AFP
Gilets jaunes à Grand Bourgtheroulde le 15 janvier 2019.

A l'occasion de la visite d'Emmanuel Macron dans l'Eure, où des manifestants ont convergé, des citoyens portant un gilet jaune se seraient vus ordonner par la gendarmerie de le retirer sous peine d'amende. La préfecture dément.

La première étape d'Emmanuel Macron pour le lancement du Grand débat national dans l'Eure le 15 janvier a-t-elle été marquée par la décision marquante de proscrire le port du gilet jaune dans la zone ? Dans la matinée, d'importants barrages de gendarmerie ont été déployés pour contenir une mobilisation de manifestants qui souhaitaient se faire entendre du chef de l'Etat. Une journaliste du Monde a fait état de contrôles de gendarmerie particulièrement stricts aux alentours de Grand Bourgtheroulde, la commune de 3 700 habitants choisie par le président pour sa visite. Elle affirme qu'en plus de voir leurs papiers photographiés, plusieurs individus portant un gilet jaune auraient été enjoints à le retirer «sous peine de 135 euros d’amende». 

Comme l'a précisé par la suite le site CheckNews de Libération, la journaliste a affirmé ne pas avoir entendu directement ce chiffre, qui proviendrait en fait du témoignage d'un Gilet jaune, qui n'a pu être recoupé. La journaliste du Monde s'est basée sur le témoignage d'une consœur de RMC, qui dit avoir entendu l'ordre de retirer le gilet jaune, mais pas le montant de 135 euros.

Interrogée par RT France, une manifestante a pour sa part affirmé s'être vue demander de «ranger» son gilet jaune.

Auteur: RT France

La préfecture dément avoir donné cette consigne

France soir écrit de son côté s'être vu «confirmer l'information» de la journaliste du  par la brigade de gendarmerie locale. Celle-ci aurait précisé que la mesure n'était «applicable que ce mardi dans le cadre de la visite du président de la République». Le média précisait n'avoir pu joindre la mairie ou la préfecture, qui auraient pu avoir ordonné cette mesure.

Dans l'après-midi, la préfecture, citée par Libération assure qu'aucune consigne en ce sens n'a été donnée aux gendarmes. «Si c’est arrivé, il s’agit d’un cas isolé, et pas d’une généralité», assure la préfecture qui explique : «Cela ne répond pas à une directive de la préfecture [...] ce n’est pas une consigne [...] Il peut s’agir d’un quiproquo ou d’un échange mal interprété.»

L'ordre de retirer un gilet jaune donné aux manifestants a toutefois déjà été observé depuis le début du mouvement. Lors de l'acte 5 de la mobilisation le 15 décembre dernier, un journaliste de RT France avait filmé une scène montrant les forces de l'ordre faisant retirer leurs gilets jaunes à des manifestants pour pouvoir quitter l'avenue des Champs-Elysées. 

Lire aussi : Eure : barrages de gendarmerie et mobilisation des Gilets jaunes avant l'arrivée de Macron

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»