Le boxeur soupçonné d'avoir agressé deux gendarmes présenté à la justice en comparution immédiate

Le boxeur soupçonné d'avoir agressé deux gendarmes présenté à la justice en comparution immédiate© RT France
L'ancien boxeur Christophe Dettinger, le 5 janvier 2018 à Paris.
Suivez RT France surTelegram

Christophe Dettinger, qui s'était lui-même présenté au commissariat après la diffusion d'images le montrant en train de frapper des gendarmes lors de l'acte 8 des Gilets jaunes, va être présenté au tribunal en vue d'une comparution immédiate.

L'ancien boxeur professionnel Christophe Dettinger, soupçonné d'avoir agressé deux gendarmes samedi lors de l'acte 8 des Gilets jaunes à Paris, va être présenté ce 9 janvier au parquet en vue de son procès en comparution immédiate dans la journée, ainsi que l'a annoncé le parquet de Paris.

Cet homme de 37 ans originaire de l'Essonne, ancien champion de France 2007 et 2008 des lourds-légers, «va être déféré au parquet de Paris en vue d'un jugement en comparution immédiate cet après-midi», a fait savoir le ministère public.

Il doit comparaître devant le tribunal correctionnel pour «violences volontaires en réunion sur personnes dépositaires de l'autorité publique» mais il peut solliciter un renvoi pour préparer sa défense. Dans ce cas, le tribunal qui est tenu d'y faire droit devra statuer sur son éventuel maintien en détention.

Christophe Dettinger s'était présenté le 7 janvier au matin à la police, qui le recherchait activement depuis les images virales le montrant en train de frapper deux gendarmes sur une passerelle. Dans une vidéo enregistrée la veille et postée le lendemain sur Youtube, l'ancien champion de boxe a admis avoir «mal réagi», tout en affirmant s'être «défendu» face aux violences policières. 

Lire aussi : «Continuez le combat» : le Gilet jaune boxeur s'explique avant de se rendre à la police (VIDEO)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix