Bloqué sur Twitter, un journaliste porte plainte contre Richard Ferrand (ENTRETIENS)

Bloqué sur Twitter, un journaliste porte plainte contre Richard Ferrand (ENTRETIENS)© CHARLES PLATIAU Source: Reuters
Richard Ferrand a-t-il fait une erreur en bloquant un journaliste sur Twitter ?

Le journaliste Guillaume Tatu n'a pas apprécié que le président de l'Assemblée nationale le bloque sur Twitter. Son avocat, Arash Derambarsh, estime qu'il s'agit là d'une «discrimination».

L'ancien conseiller médias de Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne présidentielle et ex-journaliste de Le Média, Guillaume Tatu, a porté plainte contre le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand (La République en marche), pour l'avoir bloqué sur Twitter. Se définissant désormais comme un journaliste indépendant et engagé, il a estimé le 6 janvier à RT France qu'il s'agissait d'«une discrimination pure et dure».

«Est-ce qu'un haut responsable politique a le droit de bloquer des citoyens, de bloquer des informations qui sont d'intérêt général ?», interroge-t-il, précisant que Richard Ferrand le privait par conséquent de sa «liberté» d'information.

Sur le plateau de RT France, l'avocat de Guillaume Tatu, Arash Derambarsh, a lui aussi évoqué une «discrimination soit pour des opinions politiques, soit pour des activités syndicales», rappelant que le journaliste avait relayé des informations liées à l'affaire des mutuelles de Bretagne impliquant Richard Ferrand.

«Guillaume Tatu est dans une situation inégale, il ne peut pas aujourd'hui accéder au compte de Richard Ferrand qui tweete de façon exclusive, unique, sur son activité politique et parlementaire», a ajouté Arash Derambarsh. «C'est un compte qui a un intérêt général», a-t-il martelé.

Lire aussi : «Honte à vous Richard Ferrand, ignare» : l'ex-maire de Genève réclame des excuses (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter