Alain Juppé rompt avec les Républicains. Prochaine destination : la macronie ?

Alain Juppé rompt avec les Républicains. Prochaine destination : la macronie ?© POOL Source: Reuters
Alain Juppé la tête vers les étoiles pour les prochaines élections de mai 2019 ? (Image d'archive).

Selon Le Parisien c'est chose faite, l'ancien Premier ministre Alain Juppé n'est plus membre du parti présidé par Laurent Wauquiez alors que depuis plusieurs mois, le maire de Bordeaux salue les discours d'Emmanuel Macron. A-t-il un objectif précis ?

La ligne Wauquiez n'a jamais été sa tasse de thé. D'après Le Parisiendu 3 janvier, Alain Juppé a décidé d'acter cette distance idéologique et de quitter le parti Les Républicains (LR) dirigé depuis 2016 par le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Le quotidien précise que le maire de Bordeaux n'a pas renouvelé sa carte d'adhérent depuis deux ans. Or, les statuts du parti précisent que «toute personne n’ayant pas renouvelé sa cotisation pendant deux années consécutives perd la qualité d’adhérent».

Une page semble donc se tourner pour l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac (1995-1997) et membre du grand parti de la droite – le RPR, lorsqu'il l'a intégré en 1976. Mais n'est-ce pas là un calcul politique ? En effet, depuis son échec à la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé a tendu à plusieurs reprises la main à l'actuel président de la République. Dernièrement, le 31 décembre 2018, il n'avait d'ailleurs pas hésité à être dithyrambique après la traditionnelle allocution de fin d'année d'Emmanuel Macron : «Excellente intervention du président de la République. Dans la forme comme sur le fond. Le cap est donné. Bonne année à la France.»

«Il interviendra dans la campagne des européennes, le seul débat public qui compte vraiment à ses yeux», assure un proche interrogé par Le Parisien. Pas illogique. Fédéraliste européen convaincu, Alain Juppé faisait partie des soutiens du discours sur l'Europe d'Emmanuel Macron, délivré à la Sorbonne en septembre 2017. Le 10 novembre dernier, revenant avec des journalistes sur les propos de la Sorbonne, Alain Juppé appelait de ses vœux, en vue des élections européennes de 2019, un «grand mouvement central». «La question est de savoir qui en prendra le leadership. Mais si Macron reste dans la ligne de son discours à la Sorbonne, je ne vois pas d’incompatibilité», ajouta-t-il.

Le 9 mars 2018, Le Figaro apprenait d'ailleurs que le 27 octobre 2017 – soit une dizaine de jours avant cette confession – Emmanuel Macron et Alain Juppé s'étaient retrouvés pour un déjeuner afin d'évoquer la création d'un grand mouvement réunissant les pro-Union européenne contre les eurosceptiques.

En outre, le 20 novembre dernier, le chef de l'Etat avait invité autour d'un dîner secret plusieurs représentants politiques lui étant proches, dont Pierre Moscovici... et Alain Juppé. Peut-être était-ce là l'amorce d'une future liste pour les européennes de mai prochain.

Mais à quand remonte la proximité Juppé-Macron ?

L'idylle semble avoir débuté après une entrevue secrète entre les deux tours de la présidentielle. Le rendez-vous avait été organisé par l'alors proche du candidat d'En Marche !, Gérard Collomb. Le discours pro-européen d'Emmanuel Macron avait déjà à l'époque plu à l'ancien patron du RPR. La convergence idéologique était établie.

Désormais, Alain Juppé a sûrement dans la tête plein d'étoiles sur fond bleu quand il se rase le matin.

Bastien Gouly

Lire aussi : Dîner secret à l'Elysée : Macron veut-il concrétiser l'alliance des libéraux centristes pro-UE ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter