Macron et Juppé se sont bien rencontrés en secret pendant la présidentielle

Macron et Juppé se sont bien rencontrés en secret pendant la présidentielle© PATRICK KOVARIK Source: AFP
Emmanuel Macron, à gauche. Alain Juppé, à droite. Image d'archive

Le futur ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a organisé un rendez-vous secret entre le candidat Emmanuel Macron et l'ex-candidat à la primaire de la droite, Alain Juppé. Cette rencontre s'est tenue entre les deux tours de la présidentielle.

Dans son édition du 9 mars, Le Figaro révèle une rencontre qui présumait déjà des futures accointances entre la droite juppéiste et la macronie. Un rendez-vous qui sera d'ailleurs dévoilé partiellement dans le futur livre de l'ancienne très proche d'Alain Juppé, toujours première adjointe au maire de Bordeaux, Virginie Calmels, intitulé J'assume.

Le Figaro atteste qu'Emmanuel Macron et Alain Juppé se sont rencontrés en tête-à-tête pour la première fois grâce à Gérard Collomb. Alors maire de Lyon, il leur avait proposé un endroit discret : les locaux parisiens de la Communauté urbaine de Lyon, situés rue de Villersexel (dans le VIIe arrondissement). En effet, Alain Juppé souhaitait que cette rencontre se fasse dans un lieu discret.

Cette entrevue s'est déroulée le 1er mai soit entre le premier et le second tour de la présidentielle 2017 (respectivement les 23 avril et 7 mai). Ils auraient notamment discuté de la nomination d'Edouard Philippe (ancien porte-parole et soutien d'Alain Juppé) comme futur Premier ministre. Toutefois, selon un proche de l'édile girondin, contacté par le quotidien, Alain Juppé ne serait pas à l'origine du choix d'Edouard Philippe comme chef de gouvernement. Il aurait en fait été acté par Emmanuel Macron le 24 avril, c'est-à-dire au lendemain du premier tour.

L'Union européenne : la convergence Macron–Juppé

En outre, les échanges tenus durant cette rencontre auraient plu à Alain Juppé, notamment le discours pro-européen d'Emmanuel Macron.

Proches idéologiquement – étant donnée la similitude de leurs programmes politiques lors des primaires de la droite pour l'un et la campagne présidentielle pour l'autre – ce rendez-vous fut en tout cas officiellement leur première rencontre en face-à-face.

Le 27 octobre, les deux élus se retrouvaient de nouveau pour un déjeuner afin d'évoquer la création d'un grand mouvement réunissant les pro-européens contre les eurosceptiques pour les élections européennes de 2019. Quelques jours plus tard, en novembre, Alain Juppé ne tarissait pas d'éloges, publiquement, sur le président de la République, envisageant justement un rapprochement pour les européennes.

Lire aussi : Juppé «en marche» vers Macron pour les européennes de 2019, une position qui divise à droite

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»