«2018 sera l'année de la cohésion de la nation» : la prédiction de Macron fait le miel de Twitter

«2018 sera l'année de la cohésion de la nation» : la prédiction de Macron fait le miel de Twitter© Benoit Tessier Source: Reuters
Emmanuel Macron à l'Elysée le 17 décembre 2018 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

«L'année 2018 sera à mes yeux celle de la cohésion de la nation» : le décalage entre les vœux du chef de l'Etat pour l'année 2018 et la façon dont se sont déroulés les derniers mois pour le pouvoir macronien n'est pas passé inaperçu sur le web.

Clairvoyant malgré lui, ou erreur d'appréciation ? Lors de ses vœux aux Français le 31 décembre 2017, Emmanuel Macron avait fait savoir – après une année portant les stigmates de la bataille présidentielle – que 2018 serait au contraire à ses yeux celle «de la cohésion de la nation».

Un souhait, une prévision, qui ressort aujourd'hui sur les réseaux sociaux, tant le pays semble plus agité qu'un an auparavant. Pour preuve principalement, la contestation sociale des Gilets jaune – qui a ébranlé le pouvoir macronien – mais aussi l'affaire Benalla, ou encore les petites phrases d'Emmanuel Macron, qui ont distendu les liens déjà abîmés du peuple avec ses représentants politiques.

Lire aussi : Des «Gaulois réfractaires» à «la République, c'est moi» : les 10 phrases choc de 2018

Il n'en fallait pas moins pour que nombre d'internautes pointent avec humour le décalage entre les vœux présidentiels 2018 et la réalité qui a suivi.

Beaucoup se sont ainsi gaussés du manque d'efficacité de la prévision macronienne, comparant tour à tour le «visionnaire» Emmanuel Macron à Nostradamus ou encore à Paco Rabanne. Certains ont même affublé à cette occasion le président de la République du sobriquet «Irmacron».

D'autres ont pointé que, certes, la «cohésion» était là... mais contre le gouvernement.

Ce 31 décembre, après un nouveau faux pas communicationnel, et alors que la mobilisation des Gilets jaunes se poursuit en cette période de fêtes, Emmanuel Macron va tenter de reprendre le cap de son quinquennat en adressant ses vœux aux Français à 20h. Lors du passage à la nouvelle année, une quatrième couleur pourrait donc entourer les drapeaux tricolores sur les Champ-Elysées : le jaune.

Lire aussi : 2018 : année calvaire pour Emmanuel Macron

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix