Acte 7 des Gilets jaunes : une mobilisation bien plus forte en province qu'à Paris (EN CONTINU)

Acte 7 des Gilets jaunes : une mobilisation bien plus forte en province qu'à Paris (EN CONTINU)© Lucas Léger/ RT France
Des Gilets jaunes rassemblés devant France tv, le 29 décembre, à Paris.

Ce 29 décembre, les Gilets jaunes, rejetant l'idée d'un essoufflement du mouvement, se sont donné rendez-vous pour l'acte 7. Un peu partout en France, les manifestants se réuniront pour un nouveau samedi de mobilisation.

Mise à jour automatique
  • Notre reporter est en direct des Champs-Elysées, où des Gilets jaunes se sont rassemblés.

  • Selon une journaliste du Parisien, des Gilets jaunes se sont rassemblés sur la place de la Concorde, où la mairie de Paris a installé un dancefloor de 450m².  

  • Un incendie s'est déclenché devant la rédaction du Parisien, selon des images relayées par plusieurs journalistes du quotidien. 

    Le journaliste Clément Lanot a cependant précisé que les forces de l'ordre «ne f[aisaient] pas pour le moment de lien avec les Gilets jaunes». 

  • A Toulouse, la police a fait usage de gaz lacrymogènes tandis que des manifestants lançaient des projectiles en direction des forces de l'ordre.

  • Les derniers chiffres de la police lors de l'acte 7 de la mobilisation des Gilets jaunes ce 29 décembre font état de 12 000 manifestants dans toute la France. 800 personnes étaient réunies à Paris, annonce d'autre part la préfecture de police de la capitale.

    Quelques incidents ont été relevés. La porte de la Banque de France a été brûlée à Rouen (Seine-Maritime) et des agressions de journalistes ont été dénoncées : un journaliste de CNews à Lille (Nord), de BFM à Marseille (Bouches-du-Rhône) et de TV7 à Bordeaux (Gironde).

    A Paris, 57 personnes ont été interpellées, 33 ont été placées en garde à vue.

  • Selon France bleu, un jeune homme de 22 ans a été grièvement blessé dans l'après-midi cours des 50 otages à Nantes. Il aurait reçu un tir de flash-ball dans la tête, selon les pompiers.

    Sur place, on distingue des traces de sang sur le sol. La victime a été transportée au CHU de Nantes, on n'en sait pas plus pour le moment sur son état de santé. 

  • La préfecture de police de Paris a publié ses chiffres : seulement 800 personnes ont manifesté selon ce décompte officiel, «réparties dans plusieurs cortèges erratiques». Le communiqué ajoute qu'il n'y a pas eu de blessé ni de dégradation, mais que 57 personnes ont été interpellées dont 33 sont en garde à vue en cette fin de journée.

  • La police a procédé à une interpellation musclée en bas de l'esplanade du Trocadéro.

  • La tension commence à monter sur les Champs-Elysées. Les forces de l'ordre utilisent leurs flashballs et diffusent des gaz lacrymogènes.

Découvrir plus

Malgré un acte 7 qui a moins mobilisé que les précédents et les fêtes de fin d'année, les Gilets jaunes appellent à un septième samedi consécutif de mobilisation, notamment à Paris, Marseille, Lyon, Toulouse ou encore Bordeaux.

Eric Drouet, l'une des figures des Gilets jaunes et administrateurs de la page Facebook La France en colère, a annoncé qu'il donnerait des infos pour les lieux de rassemblement de l'acte 7 le 29 décembre à 9 heures du matin, à l'instar du 22 décembre.

Lors de l'acte 6 de la mobilisation, le 22 décembre, grâce à un changement de consigne de dernière minute de la part d'Eric Drouet, les Gilets jaunes avaient réussi à semer les forces de l'ordre qui les attendaient à Versailles, où le château avait même été fermé, et s'étaient retrouvés à Montmartre, d'où ils avaient entamé une marche sauvage. Eric Drouet avait été arrêté dans l'après-midi et placé en garde à vue durant quelques heures.

Sur le site Démosphère, qui se présente comme «un agenda alternatif de la région parisienne», un grand jeu est annoncé à partir de 11 heures, intitulé «Le grand jeu : équipe jaune». Un «after» est même prévu à 19 heures place de la Concorde pour danser lors d'un bal populaire, là où le maire de Paris Anne Hidalgo a prévu d'installer un dancefloor de 450m².

En outre, toujours à Paris, une page Facebook, nommée «Acte 7 : Assiégeons les Médias», appelle les manifestants à protester devant les locaux de BFM TV.

Dans le reste de la France, à Lille, Lyon et Toulouse, les lieux de rassemblements seront eux aussi dévoilés à la dernière minute. Priscillia Ludosky, une autre figure du mouvement, a quant à elle annoncé qu'elle manifesterait à Marseille, où rendez-vous a été donné pour un «rassemblement pacifique et festif» à 10h30 à l'Arc de Triomphe, Porte d'Aix.

Lire aussi : Des Gilets jaunes tentent de s'emparer du fort présidentiel de Brégançon (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»