Gilets jaunes : violemment pris à partie, un policier dégaine son arme (VIDEO CHOC)

Gilets jaunes : violemment pris à partie, un policier dégaine son arme (VIDEO CHOC)© Capture d'écran vidéo RT
Un policier sort son arme pour maintenir des manifestants à distance lors de la mobilisation parisienne des Gilets jaunes, le 22 décembre 2018.
Suivez RT France surTelegram

Après avoir lancé des grenades lacrymogènes vers un groupe de Gilets jaunes, des motards de la police ont été attaqués sur les Champs-Elysées par une vingtaine d’individus. L'un des policiers a sorti son arme pour les maintenir à distance.

La manifestation parisienne organisée ce 22 décembre par les Gilets jaunes a été marquée par de brèves mais violentes confrontations avec les forces de l'ordre. L'une d'elles, filmée aux abords de l'avenue des Champs-Elysées, a donné lieu à une scène particulièrement tendue. Alors que plusieurs centaines de manifestants investissaient l'avenue parisienne, quatre motards de la police ont tenté de disperser le rassemblement à l'aide de grenades lacrymogènes. Ils ont ensuite été pris à partie par une vingtaine d'individus, qui leur ont notamment jeté deux trottinettes, des pavés et des pots de fleurs.

Lire aussi : Policiers attaqués sur les Champs-Elysées : ce qu'il s'est passé avant et après la scène (VIDEO)

Se protégeant d'une nuée de projectiles, l'un des fonctionnaires de police en difficulté a alors mis en joue les manifestants avec son arme de service avant de rapidement quitter les lieux avec ses deux autres collègues. L'altercation a été capturée en images.

Une autre vidéo de la scène, plus longue, montre les policiers lancer des grenades lacrymogènes vers les Gilets jaunes avant d'être violemment pris à partie.

Les motards, membres de la Compagnie de sécurisation et d'intervention (CSI), sont parvenus à repartir sur deux motos, la troisième restant couchée à terre, avant que d'autres policiers ne viennent la récupérer peu après.

Selon une source policière, 220 interpellations ont été effectuées en France, dont 81 gardes à vue. De son côté, le ministère de l'intérieur a annoncé que 38 600 manifestants avaient été recensés dans toute la France à 18h contre 66 000 le 15 décembre.

Lire aussi : A Rouen, violents affrontements entre Gilets jaunes et policiers (IMAGES)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix