Gérard Filoche définitivement relaxé dans l'affaire du tweet antisémite

Gérard Filoche définitivement relaxé dans l'affaire du tweet antisémite© Stephane Mahe Source: AFP
Gérard Filoche a obtenu une victoire judiciaire le 12 décembre (image d'archive).
Suivez RT France surTelegram

Depuis plus d'un an, l'ancien membre du bureau du PS clame l'erreur. Accusé par plusieurs associations antiracistes et socialistes d'avoir diffusé sur les réseaux sociaux un tweet antisémite anti-Macron, Gérard Filoche a été finalement innocenté.

Un délibéré qui va certainement soulager définitivement Gérard Filoche. Le tribunal correctionnel de Paris a en effet relaxé le 12 décembre l'ancien inspecteur du travail. Celui-ci avait malencontreusement diffusé en novembre 2017, un tweet anti-Macron. Problème : Gérard Filoche avait utilisé une photo qui dévoilait plusieurs marqueurs antisémites.

Après avoir constaté son erreur et le caractère raciste de l'image, l'ex-membre du bureau du Parti socialiste avait rapidement supprimé son message. Trop tard. Certains internautes, dont des opposants socialistes à la ligne Filoche, ont saisi l'occasion pour accuser l'un des fondateurs de SOS Racisme de... racisme. Des associations dites antiracistes et Jacques Attali se sont ainsi constituées parties civiles devant les tribunaux.

Depuis près d'un an, Gérard Filoche a ainsi tenté d'expliquer qu'il n'avait pas vu le «double-fond» du tweet, plaidant l'erreur. «Je n'avais qu'à être vigilant», a-il confessé pour RT France, le 12 octobre 2018.

Lors de cet entretien, Gérard Filoche nous a d'ailleurs révélé une partie de sa plaidoirie durant son audience du 10 octobre : «J'ai dit aux neuf parties civiles contre moi de rechercher quelque chose à me reprocher sur les 55 années de ma vie consciente et militante, trouvez-le. Je suis sûr qu'ils ont dû beaucoup chercher et qu'ils n'ont rien trouvé.»

Après cette audience, le parquet, à l'origine des poursuites a d'ailleurs requis sa relaxe, estimant que Gérard Filoche avait commis une «inconséquence grave» en tweetant ce montage incontestablement antisémite mais qu'un «doute» subsistait à l'issue des débats quant à son «intention» de commettre ce délit.

La 17e chambre correctionnelle a donc décidé d'aller dans le sens de Gérard Filoche : «Pour particulièrement choquante et consternante que puisse être la diffusion de ce montage par Gérard Filoche, le contexte de l'envoi de ce montage ne confère pas à celui-ci la portée d'une provocation à la haine ou à la violence.»

«Je suis relaxé, ce procès odieux qu'on m'a fait n'avait pas de raison d'être» s'est félicité sur Twitter Gérard Filoche, qui a lancé en janvier un nouveau mouvement, la Gauche démocratique et sociale.

Lire aussi : Victime des «macroniens du PS» ? Filoche s'explique sur RT France après son tweet jugé antisémite

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix