BHL, Hanouna, Bern et Lhermitte demandent aux Gilets jaunes «de s’arrêter», dans une tribune

BHL, Hanouna, Bern et Lhermitte demandent aux Gilets jaunes «de s’arrêter», dans une tribune© REUTERS/Philippe Wojazer ; LIONEL BONAVENTURE / AFP ; Christophe Petit Tesson/Pool via Reuters ; JEAN AYISSI / AFP
De gauche à droite : Bernard-Henri Levy, Cyril Hanouna, Stéphane Bern et Thierry Lhermitte

Dans une tribune, 175 citoyens dont plusieurs célébrités (artistes, animateurs ou journalistes) appellent les Gilets jaunes à «cesser [...] la protestation violente» et le «déni». Il faut «transformer la colère en débat», ajoutent-ils.

175 Français, parmi lesquels le penseur Bernard Henri-Lévy (BHL), les animateurs Cyril Hanouna et Stéphane Bern, l'ex-miss France Sonia Rolland, les comédiens Thierry Lhermitte et Michel Boujenah, le président du Festival de Cannes Pierre Lescure, les journalistes Guillaume Durand, Laurent Bazin ou encore Bruno Masure, ont signé une tribune dans Le Parisien le 7 décembre, sobrement intitulée «Transformer la colère en débat : l’appel à la sagesse lancé aux Gilets jaunes».

Dans le texte, publié peu avant l'acte 4 des Gilets jaunes du 8 décembre, on peut lire : «Le moment est venu de parler, de s’écouter, de se comprendre.»

«Nous disons solennellement : cela doit s’arrêter et le dialogue doit prendre le relais», recommandent en outre les signataires, attristés par les violences de l'acte 3 du 1er décembre. Ils estiment ainsi que les manifestations du 1er décembre ont été la «négation» de la République et de sa devise : liberté, égalité, fraternité.

«En empêchant les commerçants de travailler, les habitants de circuler, en exerçant une contrainte sur le reste de la population, la liberté a été bafouée», précisent-ils.

En prenant exemple sur les exactions faites par des casseurs, les signataires se posent la question : «Ces comportements représentent-ils les valeurs que nous souhaitons [...] transmettre [à nos enfants] ?» «Non, mille fois non», répondent-il de fait.

Lire aussi : Gilets bruns ? Contre la montée «des fachos», BHL lance le hashtag #SoutienAuPresidentMacron

Des Gilets jaunes dans «le déni» ?

S'ils concèdent que «le gouvernement doit tendre la main» aux mécontents, ils appellent les Gilets jaunes à stopper leurs mobilisations : «Le temps de la protestation violente et celui du déni doivent cesser de part et d’autre pour ouvrir le temps du dialogue.»

Pour ces 175 Français, la colère doit ainsi cesser et laisser place au «débat». Mais les Gilets jaunes n'ont-ils pas manifesté parce qu'ils se sentaient justement écartés des débats ?

En poursuivant leurs mouvements du 8 décembre au 9 décembre, par des péages gratuits ou encore des blocages, les Gilets jaunes n'ont vraisemblablement pas répondu à l'«appel à la sagesse» des célébrités.

Lire aussi : Prêtre, volley : ces scènes insolites lors de la dernière mobilisation des Gilets jaunes (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter