«Faux Gilet jaune» contre «faux journaliste» : échange tendu sur le plateau de BFMTV (VIDEO)

«Faux Gilet jaune» contre «faux journaliste» : échange tendu sur le plateau de BFMTV (VIDEO)© BERTRAND GUAY Source: AFP
Image d'illustration.

Un éditorialiste de BFMTV a reproché à un Gilet jaune qui dénonçait les privatisations et le rôle des «banquiers internationaux» de ne pas s'exprimer comme les autres manifestants. «Vous, vous n'êtes pas un vrai journaliste», a répliqué l'intéressé.

Comme en attestent les slogans «BFM enc****» entendus à de nombreuses reprises lors de manifestations des Gilets jaunes, et notamment le 8 décembre sur les Champs Elysées, les relations entre le mouvement et la presse traditionnelle sont exécrables.

L'échange tendu entre l'éditorialiste Bruno Jeudy et Christophe Couderc, un Gilet jaune, dans la soirée du 8 décembre sur le plateau de la chaîne d'information en continu en est une nouvelle illustration. Révolté de voir le patrimoine de la France être «bradé» par les «amis banquiers internationaux» d'Emmanuel Macron et dénonçant les privatisations, Christophe Couderc a déclenché l'ire du journaliste.

«Vous avez des obsessions qui sont des obsessions politiques et qui ne sont pas démocratiques», a ainsi répliqué Bruno Jeudy, sensiblement irrité. «Les Gilets jaunes que je vois régulièrement ici-même, ils ne parlent pas comme vous. Parce que vous, vous êtes un faux Gilet jaune. Vous êtes un militant politique. Ça ne trompe aucun téléspectateur», a poursuivi, acerbe, l'éditorialiste.

«Je vous parle comme un citoyen républicain qui est pour la souveraineté du peuple. Je veux rendre le pouvoir au peuple», a répondu le Gilet jaune piqué au vif. Et de conclure : «Je suis un vrai Gilet jaune, je réfute votre accusation. Vous, vous n'êtes pas un vrai journaliste.»

Lire aussi : «BFM, collabos»: trois journalistes conspués à la mobilisation toulousaine des Gilets jaunes (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter