«Mon intégrité physique est menacée» : les «Gilets jaunes libres» refusent d'aller à Matignon

«Mon intégrité physique est menacée» : les «Gilets jaunes libres» refusent d'aller à Matignon© Damien Meyer Source: AFP
Jacline Mouraud, représentante du collectif des Gilets jaunes libres.

Edouard Philippe a confirmé l'annulation de la réunion à Matignon ce 4 décembre : les porte-paroles du collectif des «Gilets jaunes libres» ont évoqué des craintes en matière de sécurité. Seul l'un d'entre eux avait accepté l'entretien.

Le 3 décembre, au lendemain d'une tribune du collectif autoproclamé des «Gilets jaunes libres» publiée dans le Journal du dimanche, ses membres ont finalement annoncé qu'ils refusaient de se rendre à la réunion prévue à Matignon ce 4 décembre. «Aucun membre des Gilets jaunes libres ne se rendra à Matignon demain. [...] Tous les signataires de la tribune du JDD ont reçu des menaces et intimidations qui ne garantissent pas leur sécurité. Certains Gilets jaunes ont fait savoir qu'ils les empêcheraient d'y aller», a déclaré l'un d'entre eux, Benjamin Cauchy, cité par France Info.

On est visé par des espèces de gamins anarchistes qui sont manipulés

La très médiatique porte-parole du Morbihan Jacline Mouraud précise : «Les menaces, c'est puissance 10. On publie sur Facebook notre adresse, mon ami reçoit des messages, quelqu'un a appelé "à venir chercher Jacline chez elle".» Et d'ajouter : «J'ai déjà déposé des plaintes la semaine dernière et là, je reconstitue un dossier. J'ai dit à Matignon que mon intégrité physique étant menacée, je ne me déplacerai pas à ce rendez-vous.» 

A l'AFP, Jacline Mouraud a également confié : «On est visé par des espèces de gamins anarchistes qui sont manipulés. On reçoit des appels en pleine nuit, des menaces comme "On a ton adresse, t'en as plus pour longtemps".»

Seul un chauffeur de taxi nantais, David Tan, avait annoncé sa volonté de se rendre à la réunion avec Edouard Philippe, mais selon les informations de France Inter, la directrice de cabinet du Premier ministre, Anne Clerc, a prévenu David Tan que le rendez-vous était annulé, par SMS, tôt ce 4 décembre. La radio a toutefois précisé que la cause de cette annulation était le manque de participants, ainsi que des propos tenus dans les médias par des membres du collectif des Gilets jaunes libres.

Après cette annulation, des sources gouvernementales ont fait savoir ce 4 décembre à l'AFP qu’Edouard Philippe annoncerait dans la journée un moratoire sur la hausse de la taxe sur les carburants prévue le 1er janvier. Cette suspension d'une durée de plusieurs mois doit être assortie d'autres mesures d'apaisement, selon ces sources évoquées par Le Parisien.

Lire aussi : Un porte-parole des Gilets jaunes appelle à nommer le général de Villiers Premier ministre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter