Le Comité Adama appelle à manifester avec les Gilets jaunes

Le Comité Adama appelle à manifester avec les Gilets jaunes© Dominique Faget Source: AFP
Des manifestants protestent contre la mort d'Adama Traoré le 30 juillet 2016, après une décision de justice refusant sa troisième autopsie.

Le comité de soutien à la famille d'Adama Traoré, jeune homme décédé lors d'une interpellation en juillet 2016, appelle à rallier le 1er décembre le combat des Gilets jaunes, avec lequel il affirme partager de nombreuses problématiques.

Le Comité Adama va faire cause commune avec les Gilets jaunes, et appelle à manifester à leurs côtés le 1er décembre. Les soutiens de la famille d'Adama Traoré, mort le 19 juillet 2016 lors d’une interpellation par des gendarmes, estiment qu’ils font face aux mêmes difficultés que les protestataires qui se mobilisent depuis l’annonce de la hausse des taxes sur les carburants. Ils appellent ainsi à rejoindre le rassemblement organisé le 1er décembre par les Gilets jaunes en vue de pousser le chef de l'Etat à démissionner. Le Comité Adama appelle ses sympathisants à se grouper sous la bannière «Les quartiers en gilets jaunes». 

Le comité juge que les quartiers populaires souffrent des mêmes problématiques que les territoires ruraux ou périurbains d’où viennent la plupart des Gilets jaunes, dues selon lui à la «politique ultralibérale de Macron». Décriant le chômage et l’enclavement des quartiers, il se livre à un véritable manifeste. «Nous aussi, habitant.es des quartiers populaires, nous travaillons le plus souvent dans les secteurs les plus précaires pour des salaires de misère. Nous aussi nous devons parfois faire plusieurs heures de voiture pour nous rendre sur nos lieux de travail : dans des usines, dans des entrepôts, dans le nettoyage industriel ou encore dans le secteur de la sécurité», est-il écrit dans l’appel à manifester du comité. Il estime que les Gilets jaunes sont aujourd’hui, comme a pu l'être Adama Traoré, victimes de «violences policières».

Le Comité, qui a reçu le soutien de l'action Antifasciste Paris-Banlieue, explique ne pas vouloir laisser le «terrain à l'extrême-droite», et affirmer sa prise de position antiraciste au sein des Gilets jaunes.

Lire aussi : Chichas et «Macron, démission !» : un clip d'afrobeat sur les Gilets jaunes fait le buzz (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»