Gilets jaunes : les personnes interpellées ne seraient pas d'«ultra-droite», mais d'«ultra-gauche»

Gilets jaunes : les personnes interpellées ne seraient pas d'«ultra-droite», mais d'«ultra-gauche»© Benoit Tessier Source: Reuters
Un manifestant arbore un masque, à Paris le 24 novembre.

«Peste brune», «ultra-droite», «hommes européens», «ultra-gauche» ? Gouvernement et médias semblent peiner à qualifier le mouvement des Gilets jaunes. Mais quel est le profil des individus interpellés le 24 novembre ?

Selon les informations de RTL le 26 novembre, les profils des personnes interpellées lors de la manifestation des Gilets jaunes à Paris le 24 novembre ne correspondraient pas vraiment aux premières déclarations du ministre l'Intérieur, Christophe Castaner, qui a pointé des casseurs appartenant à l'«ultra-droite».

Parmi les 101 individus arrêtés par les forces de l'ordre, on trouve surtout des profils associés à l'«ultra-gauche» selon les informations de cette radio qui se fondent sur les symboles arborés par les mis en cause au moment de leur interpellation. Par ailleurs, une «immense majorité des manifestants placés en garde à vue sont considérés comme des "suiveurs"», toujours selon cette source qui précise : «Entendez par là des hommes et des femmes venus de régions et sans antécédent judiciaire, qui se sont laissé griser par des leaders plus radicaux».

Une description également très éloignée de celle que livrait Gérald Darmanin dans l'émission Le Grand jury qui déplorait l'étalage d'une «peste brune» dans les manifestations.

Pour sa part, Europe 1 écrivait le 24 novembre que 130 personnes avaient été placées en garde à vue lors de la mobilisation de samedi à travers toute la France, mais seulement 69 à Paris. Cette source ajoutait par ailleurs qu'aucun activiste d'extrême-droite ne figurait parmi les personnes interpellées.

Et de préciser : «Selon nos informations, parmi les gardés à vue, un profil domine : l’homme européen, inconnu des services de police, âgé de 25 à 40 [ans] en moyenne, venu de province.»

La radio ne précise cependant pas à quelle description physique correspond l'expression «homme européen».

Lire aussi : Gilets jaunes : pour Darmanin, «c’est la peste brune qui a manifesté sur les Champs-Elysées»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»