François Asselineau invite les Gilets jaunes à demander la «destitution» d'Emmanuel Macron

- Avec AFP

François Asselineau invite les Gilets jaunes à demander la «destitution» d'Emmanuel Macron© JOEL SAGET Source: AFP
François Asselineau (image d'illustration)

Allez chercher Macron ! C'est en substance ce que propose François Asselineau, le président de l'UPR aux Gilets jaunes. Réclamant rien de moins que la destitution du président, il invite les protestataires à s'adresser à leurs députés.

Le président du parti pro-Frexit, l'Union populaire républicaine (UPR), François Asselineau, a invité ce 23 novembre les Gilets jaunes à «aller chercher Macron», comme le président l'avait suggéré au moment de l'affaire Benalla. L'ancien haut-fonctionnaire a suggéré aux manifestants et aux protestataires de demander à leurs députés de lancer une procédure en «destitution» du chef de l'Etat pour «manquements graves à ses devoirs».

Dans un communiqué, l'ex-candidat à la présidentielle de 2017, fin connaisseur de la Constitution, qui n'ira pas manifester le 24 novembre, demande «à chaque député de lancer la destitution de Macron, en application de l'article 68 de la Constitution», qui permet cette procédure «en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat», a-t-il ajouté.

Selon cet article, «la destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour», présidée par le président de l'Assemblée nationale. Cette Haute Cour statue «à bulletins secrets sur la destitution». Les décisions prises «le sont à la majorité des deux tiers des membres» la composant et elles sont «d'effet immédiat», est-il notamment précisé.

Le président de l'UPR estime que «les manquements de Macron à ses devoirs sont foisonnants, évidents, graves et concordants, et [...] ils mettent désormais en jeu la paix civile en France, comme en témoigne le mouvement des Gilets jaunes, ainsi que le profond soutien qu'il reçoit dans la population», estime-t-il, citant «la paupérisation et la précarisation de pans entiers de la société française» ou «la poursuite d'une politique ultra-européiste».

Celui qui appelle depuis de nombreuses années à la sortie de la France de l'Union européenne invite les Gilets jaunes à réclamer cette destitution «aux députés de la majorité, dont un nombre croissant en a assez d'être pris pour des larbins sans cervelle par un exécutif méprisant» et aux «députés dits d'opposition» qui «critiquent tous vertement Macron».

Lire aussi : François Asselineau : Emmanuel Macron est un «caméloquet» (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»