«Je l'enc...e le bon Dieu !» : altercation entre des «gilets jaunes» et des paroissiens (VIDEO)

«Je l'enc...e le bon Dieu !» : altercation entre des «gilets jaunes» et des paroissiens (VIDEO)© ROMAIN LAFABREGUE Source: AFP
Des gilets jaunes manifestent près de Valence, le 19 novembre (image d'illustration).

Dimanche 18 novembre, à l'heure de la messe, des paroissiens ont été confrontés dans une petite ville du Loiret à des «gilets jaunes» qui leur ont bloqué le passage. Un incident sans gravité mais qui a donné lieu à un échange pas très catholique...

Débuté le 17 novembre, le mouvement citoyen des «gilets jaunes», né sans représentation syndicale ni réel soutien partisan, est loin d'avoir dit son dernier mot. De nombreux manifestants ont effet décidé de poursuivre les blocages un peu partout dans le pays, parfois au prix de certaines tensions avec les habitants.

Le dimanche 18 novembre, à La Ferté-Saint-Aubin dans le Loiret, des paroissiens se sont ainsi vu bloquer le passage alors qu'ils se rendaient à la messe. Continuant d'avancer alors que des «gilets jaunes» s'étaient positionnés devant leur véhicule, le ton est rapidement monté. «Il y a la messe maintenant», explique un automobiliste dans une séquence filmée par France 3. Dans une autre scène, un «gilet jaune» répond : «Qu'est-ce qu'on en a à branler de votre bon Dieu, on l'enc..e ! Je l'enc..e votre bon Dieu!»

«On laisse passer les gens qui veulent célébrer le Christ !», s'emporte alors une femme. Après plusieurs minutes de discussions, les paroissiens se sont finalement rendus à la messe à pied, selon France 3.

D'abord concentrés sur la hausse du prix des carburants, les motifs de grief des «gilets jaunes» se sont ensuite élargis à une dénonciation plus globale en matière de taxation et de baisse du pouvoir d'achat. Le 17 novembre, leur mobilisation a rassemblé dans l'ensemble du pays près de 290 000 personnes, selon les chiffres du gouvernement. Sur Facebook, une page appelant à concentrer l'action sur la capitale, où siège le gouvernement, compte déjà 24 000 personnes prêtes à se déplacer le 24 novembre prochain

Lire aussi : «Acte 2» : les «gilets jaunes» prévoient de converger vers Paris le 24 novembre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter