«Acte 2» : les «gilets jaunes» prévoient de converger vers Paris le 24 novembre

«Acte 2» : les «gilets jaunes» prévoient de converger vers Paris le 24 novembre© Jean-Paul Pelissier Source: Reuters
Des gilets jaunes bloquent l'accès aux terminaux gaziers de Fos-sur-Mer, le 19 novembre 2018.

Après un weekend d'action, le mouvement de protestation va-t-il rebondir ? Sur Facebook, une page appelant à concentrer l'action sur la capitale, où siège le gouvernement, compte déjà 24 000 personnes prêtes à se déplacer.

24 000 «gilets jaunes» se disent partants ce 19 novembre et 169 000 personnes se déclarent intéressées pour converger vers Paris le 24 novembre : au lendemain du weekend d'action, une page Facebook animée par Eric Drouet, un chauffeur routier, connaît un succès qui a de quoi inquiéter le gouvernement. «Nous attendons tout le monde, camions, bus taxis, VTC, agriculteurs etc. Tout le monde !», explique Eric Drouet, l'une des figures émergentes du mouvement. «Il faut mettre un coup de grâce et tous monter sur Paris par tous les moyens possibles», exhorte-t-il, ajoutant : «Paris, parce que, c'est [là] que se trouve le gouvernement !»

«Acte 2» : les «gilets jaunes» prévoient de converger vers Paris le 24 novembre
Capture d'écran Facebook.

Le 17 novembre, la mobilisation des «gilets jaunes» a rassemblé près de 290 000 personnes en France, selon les chiffres du gouvernement, afin de protester contre la hausse du prix du carburant et la baisse du pouvoir d'achat. Ce 18 novembre, la mobilisation s'est poursuivie avec moins d'ampleur. Les manifestants ont ralenti la circulation en organisant des barrages filtrants sur plusieurs axes routiers de l'Hexagone.

Interrogé ce 19 novembre, Emmanuel Macron a fait savoir qu'il ne s'exprimerait pas sur le sujet. «J'y répondrai en temps voulu. Mais ce n'est pas le lieu aujourd'hui», a-t-il précisé, alors qu'il était en déplacement en Belgique. Le Premier ministre Edouard Philippe, lui, a assuré sur France 2 que l'exécutif ne changerait pas de cap.

Auteur: RT France

Lire aussi : Edouard Philippe sur les «gilets jaunes» : «Ce n'est pas quand ça souffle qu'il faut changer de cap»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter