Gilets jaunes : à la veille du mouvement national, «le flou artistique» domine pour la police

Gilets jaunes : à la veille du mouvement national, «le flou artistique» domine pour la police© VALERY HACHE Source: AFP
Des gilets jaunes à Nice sur la promenade des Anglais, le 15 novembre 2018.

Si le Renseignement territorial aurait repéré sur les réseaux sociaux 8 profils franciliens à l'origine du mouvement des gilets jaunes prévu le 17 novembre, c'est le «flou artistique» qui domine au sein de la police.

Selon le site blocage17novembre.com, quelque 1 500 actions seraient prévues à travers tout le territoire le 17 novembre à l'occasion du mouvement des gilets jaunes organisé en protestation contre la hausse des prix des carburants. A ce stade, seulement une centaine de manifestations auraient été officiellement déclarées, selon les informations de RTL. Des opérations de type blocages routiers au niveau des stations services et des péages sont notamment attendues.

Pour ce qui est du profil des initiateurs du mouvement des gilets jaunes, les services semblent pour le moment se gratter la tête en mal de réponses. Pourtant, huit de ses profils auraient été dévoilés par le Renseignement territorial, selon RTL, qui fait savoir qu'il s'agit de franciliens de 27 à 35 ans, cinq hommes et trois femmes. Ces personnes auraient été les premières à lancer des appels au blocage sur les réseaux sociaux dès le 10 octobre et c'est ainsi qu'elles auraient été démasquées. Elles n'auraient pas ailleurs aucun engagement militant, ni de lien connu avec des groupes à risque. Leur seule cause commune serait les rassemblements automobiles.

Des policiers contactés par RT France ont reconnu qu'à la veille de ce rassemblement dont l'ampleur est pour l'instant inconnue, «c'est le flou artistique» qui prime : «On nous a fait suivre des notes qui viennent de la préfecture et qui nous recommandent, le cas échéant, de faire appel aux sociétés agrées de dépannage pour procéder à des enlèvements de voitures. Par ailleurs, on nous informe des infractions à relever sans nous presser de le faire. Les plaques illisibles et les stationnements sur la bande d'arrêt d'urgence, par exemple, seront verbalisables.»

Pour l'heure, les policiers tentés de rejoindre le mouvement ont été prévenus par voie de presse par leur ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, qui a proscrit toute participation en tenue ou avec une voiture de police... Pas question de voir émerger une marche vers l'Elysée ou un mouvement de policiers en colère comme en 2016, en somme.

Surtout, la préfecture semble craindre une convergence des mouvements vers les institutions représentant le gouvernement à l'intérieur de Paris. Cette même source policière assure à RT France que tout est mis en place dans la capitale pour éviter un mouvement vers l'Elysée ou les ministères : CRS et gendarmes mobiles seraient prêts, et en nombre. D'autre part, les forces de l'ordre craignent que des mouvements syndicalistes ou politisés ne se saisissent de l'occasion pour faire dégénérer l'événement, surtout au niveau des points fixes où des barbecues sont prévus.

Les policiers auraient notamment été prévenus que certaines professions seraient plus susceptibles de se joindre au mouvement avec des intentions pas très «bon enfant», à savoir, les professionnels du transport routier, les conducteurs de VTC et les ambulanciers qui se sont récemment illustrés sur le périphérique parisien. Si des débordements violents devaient avoir lieu dans ce cadre, la source policière de RT France annonce qu'«en fonction des comportements sur place», la situation pourrait évoluer différemment, «même si l'objectif premier restera de protéger les gilets jaunes des agitateurs violents»... Ce qui pourrait s'avérer difficile, si tout le monde porte un gilet jaune.

Lire aussi : Le hashtag anti-gilets jaunes #sansmoile17 a été lancé... par un salarié de LREM

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter