Tariq Ramadan obtient en appel sa remise en liberté sous conditions

Tariq Ramadan obtient en appel sa remise en liberté sous conditions © JEAN-SEBASTIEN EVRARD Source: AFP
Tariq Ramadan.
Suivez RT France surTelegram

Tariq Ramadan obtient sa mise en liberté sous conditions, neuf mois après son incarcération pour viol. Les juges de la cour d'appel de Paris ont rendu leur décision ce 15 novembre après avoir examiné le recours déposé par l'avocat de l'islamologue.

Après une audience publique, qui devait initialement se dérouler à huis-clos, les juges de la cour d'appel de Paris ont ordonné la remise en liberté sous conditions de Tariq Ramadan. Ils cassent ainsi une décision du juge d'instruction rendue il y a une semaine, selon les informations de l'AFP.

La libération de l'islamologue suisse de 56 ans est soumise au versement d'une caution de 300 000 euros, selon son avocat Emmanuel Marsigny. Tariq Ramadan, qui doit remettre son passeport suisse, a interdiction de quitter le territoire, d'entrer en contact avec les plaignantes et certains témoins. Il devra pointer une fois par semaine au commissariat.

La Chambre d'instruction de la cour d'appel de Paris examinait ce 15 novembre le recours de l'islamologue, mis en examen et incarcéré pour viols depuis le 2 février, contre le rejet de sa quatrième demande de mise en liberté, le 8 novembre.

Après que l'islamologue a reconnu le 22 octobre avoir eu avec chacune des deux plaignantes des relations sexuelles «consenties», son avocat avait déposé une troisième demande de mise en liberté qui avait été refusée.

Dans son ordonnance de rejet datée du 6 novembre, dont l'AFP a eu connaissance, le juge estimait que la détention «[était] toujours nécessaire», évoquant notamment des «risques de pression sur les plaignantes» et la nécessité «d'éviter le renouvellement de tels faits».

Pour la défense de l'islamologue, cette décision du juge d'instruction est incompréhensible au regard des éléments démontrant les mensonges des parties civiles, a réagi le conseil de l'islamologue Emmanuel Marsigny auprès de l'AFP. «Il est évident que Tariq Ramadan est maintenu en détention pour d'autres raisons», avait ajouté son avocat.

Lire aussi : La fille de Tariq Ramadan témoigne : «Mon père vit une injustice flagrante» (EXCLUSIF)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix