«Catastrophique», «flou» : quand les nouveaux ministres n'étaient pas si macronistes que ça

«Catastrophique», «flou» : quand les nouveaux ministres n'étaient pas si macronistes que ça
Capture d'écran Twitter @franckriester

Après 15 jours de flottement, la composition du gouvernement est enfin connue. Mais le casting semble avoir été difficile, en témoignent des tweets datant du «monde d'avant», où tout le monde n'était pas convaincu de l'avenir d'Emmanuel Macron.

La démission de Gérard Collomb aura plongé le gouvernement dans 15 jours d'incertitude et de flottement. Après un soigneux casting, ce sont huit nouvelles figures qui viennent remplacer quatre ministre sortants. Mais internet a de la mémoire et certains nouveaux arrivants n'ont pas toujours été tendres avec un Emmanuel Macron encore simple ministre de l'Economie.

C'est le cas du nouveau ministre de la Culture Franck Riester, du groupe Agir, qui ne voyait pas l'irruption d'Emmanuel Macron dans la précampagne présidentielle de 2016 d'un très bon œil. Le centriste se disait alors peu impressionné par le bilan de l'ex-ministre de l'Economie de François Hollande qu'il trouvait plutôt «flou». 

Même manque de bienveillance du côté du remplaçant de Stéphane Travert, Didier Guillaume, qui, faute de boule de cristal, voyait en novembre 2016 dans la candidature d'Emmanuel Macron une «aventure personnelle».

Plus anciens encore, certains tweets du successeur de Christophe Castaner, le nouveau ministre des Relations avec le Parlement, Marc Fesneau, sont tout aussi embarrassants. Reprenant à son compte une opinion courante en 2014 dans la classe politique, Marc Fesneau jugeait alors Emmanuel Macron «hors sol».

Marc Fesneau ne se disait pas plus convaincu par la «loi Macron», avant-goût de ce qui deviendrait le macronisme deux ans plus tard.

Lire aussi : Remaniement : les chantiers pressants qui attendent Castaner et Nunez après Gérard Collomb

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter