«L'Aquarius, c'est 30 000 clandestins ramenés en Europe», selon Génération identitaire (ENTRETIEN)

«L'Aquarius, c'est 30 000 clandestins ramenés en Europe», selon Génération identitaire (ENTRETIEN)© Jean-Paul Pelissier Source: Reuters
Des milliers de personnes manifestent pour que le navire Aquarius puisse retourner en mer, le 6 octobre 2018 à Marseille.

Après l'action de Génération identitaire contre SOS Méditerranée, l'un des porte-paroles de l'association s'est exprimé sur RT France alors que Jean-Luc Mélenchon et des centaines de personnes ont manifesté leur soutien à l'association pro-migrants.

Le 5 octobre, Génération identitaire effectuait une action médiatique dans les locaux marseillais de SOS Méditerranée, une association qui prône le sauvetage en mer de migrants et affrète le navire Aquarius. Interrogé par RT France ce 6 octobre, Clément Galant, porte-parole de Génération identitaire, a qualifié de «pacifique» l'intervention de son association. Pour lui, les militants de SOS Méditerranée sont «complices du trafic d'êtres humains [et] ne font qu'achever le travail des mafias de passeurs».

«Depuis 2015, l'Aquarius c'est 30 000 migrants clandestins ramenés en Europe», ajoute-t-il. Clément Galant juge ainsi que «ce sera une grosse victoire quand l'Aquarius [sera] confisqué par l'Etat». Il explique également que Génération identitaire promeut la politique du no way, l'interdiction d'aborder en France faite tous les bateaux humanitaires chargés de migrants, afin de les inciter à ne plus entreprendre de sauvetages en mer. Une politique mise en place par l'Australie. «On ne veut plus de morts en mer, [ni] d'immigration clandestine», développe Clément Galant. En effet, il considère que cette politique permettrait également de dissuader les passeurs de continuer ce qu'à ses yeux ils font actuellement : faire embarquer les migrants sur des embarcations de plus en plus précaires car ils savent que les bateaux humanitaire européens viendront à leur rescousse.

Au lendemain de l'opération de Génération identitaire contre SOS Méditerranée, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées en France pour dénoncer la situation de l'Aquarius, navire humanitaire privé de pavillon, et soutenir les opérations de secours aux migrants en Méditerranée. La mobilisation a été la plus forte à Marseille, avec entre 3 500 (selon police) et 10 000 (selon organisateurs) personnes réunies sur le Vieux-Port. Présent sur les lieux, le leader de la France insoumise (LFI) et député local Jean-Luc Mélenchon a affirmé que «l'Aquarius devait avoir un pavillon et un pavillon français». En ciblant Génération identitaire, il a également demandé à ce que les «ligues d'extrême droite [soient] dissoutes».

Lire aussi : Marseille : action coup de poing de Génération identitaire au siège de SOS Méditerranée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter