Zohra Bitan à Aurore Bergé : «Nous les citoyens, on est des crottes, le président nous parle mal»

Zohra Bitan à Aurore Bergé : «Nous les citoyens, on est des crottes, le président nous parle mal»© ludovic MARIN Source: AFP
Aurore Bergé, élue de la République en marche, illustration

Volée de bois vert pour Aurore Bergé : sur le plateau des Grandes gueules, l'élue de La République en marche (LREM) a été recadrée par Zohra Bitan, en charge de l'Intégration sociale à l'UDI. Selon elle, le gouvernement mépriserait les Français.

Le 6 septembre sur le plateau de l'émission Les Grandes gueules sur la chaîne RMC, Zohra Bitan, en charge de l'Intégration sociale et de la laïcité à l'UDI et habituée des plateaux, a vidé son sac face à l'élue du parti présidentiel, Aurore Bergé.

Ancienne porte-parole de Manuel Valls pendant la primaire PS de 2011, la polémiste attaque d'emblée : «A mon sens, vous avez un gros handicap et vous vous êtes flingués tous seuls [...] : vous avez un problème, c'est le mépris, l'arrogance. On a vraiment l'impression que La République en marche, ce sont des gens qui sont au-dessus de tout le monde et nous, les citoyens, on est des crottes, vous nous parlez mal, le président nous parle mal.»

Aurore Bergé tente un démenti, mais Zohra Bitan n'en a pas fini : «A partir du moment où vous avez imprimé cette marque de fabrique qui est un certain mépris, vous n'êtes plus audibles.»

Et d'avouer : «J'ai voté Emmanuel Macron – au deuxième tour – et je me suis dit : "Peut-être que ce type va oser faire des choses." La première chose qu'il fait, c'est mal parler aux gens. Ce n'est peut-être rien, c'est peut-être symbolique, mais c'est extrêmement énervant.» 

Lire aussi : «Gaulois réfractaires» : ce «trait d’humour» d’Emmanuel Macron qui exaspère les Français

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter