Kuzmanovic : «Les gros volumes d'espionnage viennent de ceux qui sont censés être nos alliés»

Kuzmanovic : «Les gros volumes d'espionnage viennent de ceux qui sont censés être nos alliés»

Interviewé par RT France, Djordje Kuzmanovic, conseiller en politique international de La France insoumise, a commenté le rapport sur «les manipulations de l'information» présenté à la ministre des Armées le 4 septembre, visant largement RT France.

Un rapport officiel du 4 septembre intitulé «Les manipulations de l'information : un défi pour nos démocraties», présenté à la ministre des Armées Florence Parly par quatre experts issus du Centre d'analyse, de prévision et de stratégie du ministère des Affaires étrangères (CAPS) et l'Institut de recherche stratégique de l'Ecole militaire (IRSEM), décrit notamment RT et Sputnik comme des organes de propagande. Il appelle Etats, société civile et acteurs privés à prendre des mesures à leur encontre.

Invité sur le plateau de RT France ce 6 septembre, Djordje Kuzmanovic, orateur national de la France insoumise, a commenté ce rapport. Selon lui, celui-ci ne contient pas grand chose de nouveau eu égard à ce qui avait été dit concernant la loi contre les fake news.

Pour Djordje Kuzmanovic, ce document est surtout à charge contre la Russie et ne mentionne pas le fait que d'autres pays espionnent tout autant la France et notamment des pays amis : «Bien évidemment la Russie fait de l'espionnage et a des cyber-hackers qui travaillent dans le sens de ses intérêts, comme tous les pays [...] Mais ce rapport semble oublier que très récemment, c'était notre ancien président François Hollande qui était espionné directement sur son téléphone par les Etats-Unis et que les plus grands volumes d'écoute en France sont le fait des Etats-Unis.» Et d'ajouter : «Les gros volumes d'espionnage viennent de ceux qui sont censés être nos alliés, les Etats-Unis.»

En 214 pages, les auteurs du rapport évoquent les dangers que représentent la propagande des groupes djihadistes comme Daesh, ainsi que l'influence grandissante de la Chine. Mais l'écrasante majorité du texte est consacrée à la Russie et, à travers elle, notamment RT.

Lire aussi : Rapport appelant à marginaliser RT : «Nous avons toujours la même tête de turc» (ENTRETIENS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter