Brigitte Bardot estime que Nicolas Hulot est un «trouillard de première» qui «ne sert à rien»

Brigitte Bardot estime que Nicolas Hulot est un «trouillard de première» qui «ne sert à rien»© AFP Source: AFP
La comédienne Brigitte Bardot et une chèvre dans les années 1960.

C'est une violente charge contre le ministre de la Transition écologique et solidaire que lance l'ancienne actrice Brigitte Bardot dans Var Matin. «Ce type me fait peur», déclare-t-elle, jugeant son action au gouvernement inutile.

L'ancienne égérie du cinéma français Brigitte Bardot n'a pas la langue dans sa poche. Engagée dans son combat pour la défense des animaux, et plus généralement de l'environnement et de la nature, elle s'en est directement prise, dans un entretien accordé au quotidien local Var Matin le 11 août, au ministre de la Transition écologique et solidaire, l'ancien journaliste et homme d'affaires Nicolas Hulot. 

Qualifiant le ministre d'Etat de «trouillard de première classe», Brigitte Bardot estime qu'il ne «sert à rien». Elle se fait ainsi l'écho des nombreux déçus qui, ayant cru ou non que l'arrivée au sein d'un gouvernement d'une personnalité médiatique comme Nicolas Hulot pourrait annoncer de réels changements pour l'environnement, constatent que le ministre multiplie les reculades.

«Première décision : il autorise l'abattage de 40 loups !», s'irrite Brigitte Bardot. L'ancienne actrice se montre ensuite particulièrement critique quant à la gestion du dossier du glyphosate, estimant que Nicolas Hulot a démontré par sa pusillanimité qu'il ne défendait pas la cause de la nature. Alors qu'un procès historique vient de se conclure aux Etats-Unis par une condamnation exceptionnelle du géant Monsanto, ces produits sont toujours autorisés en France. C'est, selon elle, «la mort préméditée des abeilles et un suicide collectif».

«Au final, ce type me fait peur car il est dangereux», assène encore Brigitte Bardot. «Tout ce qu'il fait est destructeur», insiste-t-elle, conseillant même au président de la République, Emmanuel Macron, de changer de ministre lors d'un éventuel prochain remaniement.

Nicolas Hulot aurait traité Bardot de «lâche» et de «mielleuse vis-à-vis du président»

Le ministre de la Transition écologique et solidaire n'a pas du tout apprécié le message de l'actrice, si l'on en croit les propos qu'elle rapporte ce 12 août. 

«J'ai été réveillée, aujourd'hui dimanche 12 août, à 10 heures du matin, par un coup de téléphone d'un Nicolas Hulot en rage me traitant de lâche, de mielleuse vis-à-vis du Président», relate ainsi Brigitte Bardot dans un message posté sur Twitter. Nicolas Hulot lui aurait également avoué être impuissant sur de nombreux dossiers car ceux-ci seraient «bloqués par l'Elysée et qu'il ne pouvait donc rien faire».

Nicolas Hulot aurait en outre, lors de cet appel, vanté les «35 années de sa vie» passées «à défendre la planète et les animaux». «J'ai répondu que depuis 46 ans ma vie leur était dévouée», poursuit «BB. «Il a proposé de prouver mon courage en venant avec lui réintroduire des ours dans les Pyrénées. Je lui ai rétorqué que j'étais contre la réintroduction d'ours qui allaient se faire flinguer ! Et j'ai raccroché.», raconte encore l'octogénaire.

Si Nicolas Hulot demeure (relativement) populaire pour un ministre, avec 36% d'opinions favorables selon un sondage Odoxa réalisé en avril dernier, sa cote de popularité est en chute libre, ayant perdu 11 points en cinq mois.

Lire aussi : Bardot : «Je ne me suis pas battue contre l’Algérie française pour accepter une France algérienne»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter