Sur Twitter, Emmanuel Macron sort de son silence... pour soutenir les victimes d'incendies en Grèce

Sur Twitter, Emmanuel Macron sort de son silence... pour soutenir les victimes d'incendies en Grèce© MIGUEL MEDINA Source: AFP
Image d'illustration : Emmanuel Macron
Suivez RT France surTelegram

S'il avait habitué les Français à une forte présence sur les réseaux sociaux, le chef d'Etat français n'a pas souhaité commenter l'affaire Benalla. Même dans son dernier tweet, posté après quatre jours de diète médiatique.

Ce 24 juillet, le président de la République Emmanuel Macron a posté un tweet de soutien au peuple grec alors que de violents incendies ont coûté la vie à plusieurs dizaines de personnes dans les alentours d'Athènes. Le pays a notamment sollicité des renforts étrangers face à l'ampleur de la catastrophe, pour laquelle le bilan pourrait s'alourdir.

Faisant part de ses pensées «à la Grèce et aux victimes des terribles incendies», le président de la République a ainsi affirmé que «la France et l'Europe [étaient] solidaires et apport[aie]nt leur aide».

En parallèle à cette tragédie, une crise politique frappe l'exécutif français depuis plusieurs jours, après qu'un collaborateur de l'Elysée, Alexandre Benalla, a été observé en train de violenter des manifestants le 1er mai dernier.

C'est dans ce contexte que le tweet posté par Emmanuel Macron ce 24 juillet a suscité l'ire de nombreux internautes. Cet internaute ironise par exemple de la sorte : «Coucou me revoilà !!! comme si de rien n’était...», accompagnant son commentaire du hashtag «#BenallaGate».

Dans le même esprit, un autre commentateur a choisi d'illustrer le retour d'Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux avec un photomontage, écrivant : «Ils l'ont relâché.»

Optant pour un registre rappelant la catastrophe naturelle mentionnée dans la phrase initiale du tweet, d'autres internautes ont opté pour la métaphore. Rappelant par exemple «l'incendie institutionnel à Paris», le député républicain Eric Straumann, interroge ainsi Emmanuel Macron : «Votre commentaire Monsieur le Président de la République ?» Un autre internaute évoque quant à lui le «séisme politique» provoqué par l'affaire Benalla.

Rappelant un photomontage réalisé quelques jours plus tôt par le fondateur du site «Croisons-Les» (qui s'applique régulièrement à jouer sur l'ironie des contextes en plaçant les visages de personnalités dans d'autres cadres spatio-temporels), cet internaute exprime quant à lui sa surprise face à la démarche du chef d'Etat français.

Un autre commentateur en profite pour tenter d'analyser la stratégie de l'équipe de communication d'Emmanuel Macron, ironisant ainsi : «Petite explication pour sortir de la crise Benalla.»

De part et d'autre de l'échiquier politique, le silence d'Emmanuel Macron sur la crise politique en cours a vivement été critiqué. Invité au JT de RT France, le fondateur des Patriotes Florian Philippot, estimait : «Emmanuel Macron est muré dans le silence, dans un mutisme incompréhensible, alors que l’affaire d’Etat le rattrape à toute vitesse. Et s’il ne veut pas parler : qu’il parle ou qu’il parte.»

Lire aussi : Affaire Benalla : pour Florian Philippot, «tous les chemins mènent à Macron» (ENTRETIEN)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix