En colère, les éleveurs du Gers saisissent 20 tonnes de viande et la déversent devant la Préfecture

Dans l'Est de la France, les agriculteurs avaient déjà contrôlé des camions la semaine passée. Source: Reuters
Dans l'Est de la France, les agriculteurs avaient déjà contrôlé des camions la semaine passée.

Les éleveurs du Gers ont voulu montrer leur colère, hier soir. Ils ont contrôlé de nombreux camions de viande, et ont saisi plus de 20 tonnes de marchandise.

Les agriculteurs sont toujours en colère et entendent bien le montrer. Malgré un plan d'aide à la filière de l'élevage, la Fédération Départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles (FDSEA) et les Jeunes Agriculteurs (JA) ont fait parler d'eux, hier soir dans le Gers, en saisissant 20 tonnes de viande.

Quelque 150 éleveurs en colère ont ainsi arrêté et ouvert des camions sur les principaux accès à la ville de Auch (Gers) dans la nuit de lundi à mardi, s'emparant d'environ 20 tonnes de viande. Peu avant 22 heures, les manifestants ont stationné une cinquantaine de tracteurs et de remorques sur trois ronds-points desservant la ville.

Ils ont alors contrôlé tous les camions, notamment ceux en provenance d'Espagne. Ils ont ensuite inspectés les cargaisons, et ont notamment arrêté un camion espagnol contenant de la viande «destinée à faire de la saucisse de Toulouse française», ont expliqué les policiers. En colère, les manifestants ont ensuite déversé du lisier et de la viande devant la préfecture.

«Aujourd’hui, nous sommes contraints par des normes franco-françaises plus fortes que celles européennes. On nous oblige à produire de l’extra-qualité... Nous ne sommes pas contre ça, mais la réglementation doit être la même pour tout le monde», écrivaient lundi les organisations syndicales dans un communiqué annonçant l'action.

Cette action ne sera peut-être pas la dernière des éleveurs du Gers. Suite à leur action, ces derniers ont ainsi indiqué vouloir «maintenir la pression sur le terrain» après un mois de juillet au cours duquel les barrages, opérations-escargots et visites de supermarchés se sont multipliés à travers la France.

Dans la même région, entre 150 et 200 agriculteurs ont réalisé samedi un barrage filtrant sur une route nationale dans l'Aveyron, distribuant des tracts et des saucisses aux automobilistes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales