Incidents violents sur les Champs-Elysées à Paris après la victoire des Bleus

Incidents violents sur les Champs-Elysées à Paris après la victoire des Bleus© Eric Feferberg
Image d'illustration

La fête, après la victoire de l'équipe de France en finale de la Coupe du monde à Moscou, a rapidement été gâchée à Paris et en province par des heurts violents et des scènes de pillage sur les Champs-Elysées, où une foule nombreuse s'était réunie.

Ce 15 juillet au soir, alors que de nombreux Français célébraient la victoire des Bleus partout en France, plusieurs incidents ont éclaté, plus particulièrement sur les Champs-Elysées, malgré le déploiement d'un dispositif de sécurité exceptionnel.

Le ministère de l'Intérieur a annoncé que les débordements, au cours desquels 45 policiers et gendarmes ont été blessés, avaient donné lieu à 292 gardes à vue dans toute la France.

Symbole de la fin de l'aventure Autolib' ? Un véhicule électrique en libre service a été malmené dans la nuit, sur la célèbre avenue parisienne. Une scène filmée montre en effet des individus secouer l'automobile jusqu'à la renverser intégralement.

Des scènes de pillage ont également été rapportées aux environs de l'Arc de Triomphe. Des individus ont notamment saccagé la vitrine d'un magasin de scooters.

Enseignes vandalisées et mobilier urbain détérioré : un journaliste du Figaro a posté des images de dégradations, rapportant une source policière qui évoque des dégâts commis par «150 casseurs».

Sur son site, la chaîne LCI affirme qu'après avoir percuté plusieurs véhicules, «le conducteur non-casqué d’un deux-roues est mort alors qu'il entrait, à contresens, sur le périphérique». La scène se serait produite au niveau de la porte de Champerret, dans le Nord-Ouest parisien.

Plusieurs images postées sur les réseaux sociaux témoignent en effet de la tension sur place au cours de la nuit.

Des canons à eau ont été utilisés pour disperser la foule des casseurs.

Ces derniers ont lancé à partir de 23h divers projectiles, notamment des bouteilles, sur les policiers présents, qui ont répondu par des tirs de gaz lacrymogènes.

Les heurts semblaient encore se poursuivre aux alentours de minuit et demi.

Une rixe entre plusieurs groupes de casseurs aurait fait un blessé. La police aurait procédé à sept interpellations.

Quelques heures plus tôt, le Drugstore Publicis avait été vandalisé.

Un magasin Intermarché situé avenue de la Grande armée a également été pillé.

Incendié, un kiosque a brûlé sur l'avenue des Champs-Elysées.

Dans la nuit, les forces de l'ordre ont dû faire usage de canons à eau pour disperser les belligérants.

Lors d'affrontements impliquant une vingtaine de personne, un homme a été grièvement blessé par un coup de casque porté à la tête. Prise en charge par les secours alors que les autres belligérants prenaient la fuite, la victime a été transportée à l'hôpital dans un état grave, d'après une source policière.

Un jeune homme de 18 ans a également été mortellement blessé dans la nuit dans le XIIIe arrondissement de Paris. Une source policière évoquée par l'AFP fait état d'un possible règlement de comptes. Selon cette même source, la victime a été retrouvée blessée par un tir de pistolet à grenaille au niveau du thorax, et par arme blanche au niveau de la tête.

Province : un mort et des pillages

A Annecy en Haute-Savoie, un homme s'est tué dans la soirée en plongeant dans un canal pour fêter la victoire de la France au moment du coup de sifflet final. Selon le quotidien Le Dauphiné Libéré, la victime, âgée de 50 ans, serait tombée sur la nuque et décédée des suites de ses blessures malgré l'intervention des secours.

Dans l’Oise, un automobiliste a perdu la vie après avoir percuté des voitures à l’arrêt.

Par ailleurs, des jeunes ont pris d'assaut un kiosque à Lyon et, après être montés sur son toit, ont utilisé une trappe pour y pénétrer et le piller.

A Bordeaux, des dégradations ont également été constatées, à l'image de ce véhicule carbonisé, place Gambetta, dans le centre-ville.

Lire aussi : EN CONTINU : Scènes de liesse émaillées de violences après la victoire des Bleus

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter