Mamoudou Gassama vient de signer son contrat chez les pompiers

Mamoudou Gassama vient de signer son contrat chez les pompiers Source: Reuters
Mamoudou Gassama le 28 mai 2018 à l'Elysée

Devenu une célébrité mondiale pour avoir sauvé un enfant accroché à un balcon, le réfugié malien Mamoudou Gassama prépare son entrée à la brigade des sapeurs-pompiers de Paris en septembre.

Considéré par beaucoup comme un héros national, Mamoudou Gassama, le jeune Malien réfugié de 22 ans prépare déjà sa rentrée. Il a signé le 28 juin un contrat pour effectuer son service civique de 10 mois chez les pompiers de Paris, en compagnie de 24 volontaires, dont plusieurs femmes. Il sera affecté à la caserne de Champerret, dans le XVIIe arrondissement. 

Le 26 mai, Mamoudou Gassama a effectué le geste courageux qui allait infléchir le cours de son existence. Il a escaladé à mains nues quatre étages d’un immeuble du XVIIIe arrondissement à Paris pour sauver un enfant de quatre ans accroché à la balustrade d’un balcon, pendu dans le vide. 

Depuis, les événements se sont enchaînés pour Mamoudou Gassama. Très médiatique depuis la diffusion d'une séquence filmée témoignant de son acte héroïque, le jeune Malien avait été reçu à l'Elysée par Emmanuel Macron. Si celui-ci avait rapidement annoncé la régularisation de sa situation, la démarche du chef d'Etat français avait largement été commentée, notamment dans le milieu associatif, la Cimade (association de défense des migrants et demandeurs d'asile) y dénonçant par exemple une «récupération éhontée».

Le jeune homme s’est aussi rendu le 16 juin au Mali, dans son pays d'origine, à l'invitation du président du pays.

Il a aussi gagné Los Angeles, aux Etats-Unis, pour recevoir le 24 juin le BET Humanitarian Award dimanche, lors d’une cérémonie organisée par la chaîne Black Entertainment Television (BET), qui récompense les Africains-Américains dans le domaine du divertissement mais aussi qui ont fait preuve de courage au cours de l’année.

Invité sur le plateau de RT France le 5 juin, Mamoudou Gassama avait décrit son trajet éprouvant depuis le Mali, passant par le Niger et la Libye, où il était resté un an, vivant dans des conditions particulièrement pénibles. «En Libye, c'était catastrophique, nous étions 20 dans une chambre, les patrons qui nous faisaient travailler nous maltraitaient, nous battaient, et parfois ne nous payaient pas», a-t-il confié. Puis est venue la traversée, deux jours à bord d'une embarcation de fortune sur une mer parfois agitée. Arrivé sain et sauf en Europe, Mamoudou a passé deux ans en Italie et est entré illégalement en France en septembre 2017. Là, il a rejoint une partie de sa famille qui vit à Paris. 

Lire aussi : «Je n'ai pas eu peur» : Mamoudou Gassama, le spiderman du XVIIIe, raconte son parcours à RT

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter