Opposition à l’accueil des migrants : «La France est absolument raciste», selon Bernard Kouchner

Opposition à l’accueil des migrants : «La France est absolument raciste», selon Bernard Kouchner© Pedro Nunes Source: Reuters
Bernard Kouchner en conférence à Estoril, 29 mai 2017, illustration

Pas si diplomate ? Sur le plateau de LCI, l'ancien ministre des Affaires étrangères et cofondateur de Médecins sans frontières, n'a pas mâché ses mots à propos de la politique migratoire du gouvernement et de l'opinion publique française à ce sujet.

Lors d'une interview accordée à LCI le 2 juillet, l'ancien ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy, Bernard Kouchner, a critiqué la politique du gouvernement dans l'affaire de l'Aquarius et a déploré le positionnement de l'opinion publique française sur la question migratoire. Lorsque l’intervieweur a demandé à l'ancien chef de la diplomatie si la France devrait accueillir plus de migrants, le fondateur de Médecins sans frontières a tranché : «Mais c'est évident !»

La France est absolument raciste de ce point de vue et dans l'histoire, cela n'a pas à être démontré, tout le monde le sait

Interrogé a propos d'un récent sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et Le Figaro, réalisé en pleine affaire de l'Aquarius, selon lequel six Français sur dix jugent que la France accueille déjà trop de migrants, Bernard Kouchner a commenté : «Cela s'appelle le racisme oui, ça existe beaucoup en France. La France est absolument raciste de ce point de vue [à propos des flux migratoires actuels] et dans l'histoire, cela n'a pas à être démontré, tout le monde le sait.»

Précisant sa pensée, l'ancien ministre et cofondateur de Médecins sans frontières a déclaré : «Il ne s'agit pas d'accueillir un million de personnes, mais plus que les quelques milliers que nous avons accueillis, nous sommes 67 millions et l'Europe c'est plus de 500 millions.»

Si une majorité de Français semble juger la politique migratoire française trop laxiste, les associations dénoncent vertement le projet de loi asile et immigration du gouvernement, qu'elles jugent au contraire trop peu respectueux des droits des migrants. Elles pointent notamment du doigt la volonté de la majorité de réduire les délais des procédures de demande d’asile.

Lire aussi : «Des vœux pieux» : les défenseurs des migrants sidérés par le compromis européen

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter