Outrée par une réflexion de Jean-Claude Van Damme, Schiappa dénonce du «mansplaining» (VIDEO)

Outrée par une réflexion de Jean-Claude Van Damme, Schiappa dénonce du «mansplaining» (VIDEO)© Bogdan Cristel Source: Reuters
Jean-Claude Van Damme
Suivez RT France surTelegram

Simple blague ou questionnement profond sur la société ? Lors d'une émission télévisée, le comédien belge a demandé à la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité hommes-femmes qui s'occuperait des enfants si toutes les femmes travaillaient.

La secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes n'aime guère être interrompue. Et en particulier par un propos qu'elle juge sexiste.

Invitée politique de l'émission On n’est pas couché diffusée le soir du 30 juin sur France 2, Marlène Schiappa a en effet été coupée par un sifflement exaspéré de l'acteur belge Jean-Claude Van Damme, au beau milieu d'une explication sur les difficultés auxquelles les femmes faisaient face au quotidien.

«Oh my god, excusez-moi mais...», a lancé le bodybuildé comédien, invité à poursuivre par Marlène Schiappa.

S'adonnant comme à son habitude au questionnement existentiel à voix haute, JCVD s'est lancé : «Tu es une femme, je suis un homme. Il y a des femmes qui aiment travailler, comme toi et qui [veulent faire] les deux choses : s'occuper des enfants, et travailler. Il y a des femmes qui aiment rester à la maison [...] Elles aiment bien les enfants.»

Et de porter le coup fatal de son raisonnement, sous forme de question : «Si toutes les femmes travaillent, qu'est-ce qu'ils font, les enfants à la maison ?»

Piquée au vif, Marlène Schiappa, à qui le Belge conseillait de ne pas imposer sa vision des choses à toutes les femmes, a alors rétorqué : «En fait, ce que vous venez de faire, c'est super, cela s’appelle [...] du mansplaining, c'est-à-dire quand un homme interrompt une femme pour lui expliquer qu'il sait mieux qu'elle des choses sur son propre domaine d'expertise.»

Après diffusion de l'extrait, la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes n'a donc pas utilisé le concept féministe de manspreading (utilisé pour décrire la propension de certains hommes à prendre beaucoup de place dans les transports en commun), comme l'avait dans un premier temps retranscrit par erreur TV Magazine le 29 juin.

Lire aussi : «Manspreading» : Valérie Pécresse veut s'attaquer à l'étalement masculin dans le métro

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix