Cheminots, retraités, chômeurs et étudiants manifestent à Paris et dans toute la France

Alors que ce 28 juin marque la fin de la grève unitaire à la SNCF, les syndicats FO et CGT vont battre le pavé ensemble pour la première fois depuis 2016, dans le cadre d'une manifestation interprofessionnelle contre la politique du gouvernement.

Mise à jour automatique
  • A l'instar de Paris où la manifestation s'achève, les autres villes de l'hexagone ont vu défiler des cortèges clairsemés. Dans la matinée, entre 2 200 (police) et 4 000 (syndicats) personnes, parmi lesquelles de nombreux cheminots, des étudiants et des personnels hospitaliers, avaient manifesté dans les rues de Lyon.

    Au Havre, ils étaient 1 500 selon la police, 3 000 selon la CGT, qui avait mené tôt le matin une opération péage gratuit au Pont de Normandie. 

    Environ 150 personnes selon la police ont également manifesté à Rouen, où des militants ont bloqué des voies. A Bordeaux, ils étaient 200 à 250 à battre le pavé dans le centre-ville. 

  • «Macron met en place ce dont les patrons ont toujours rêvé» affirme un syndicaliste de Force ouvrière

  • Malgré l’essoufflement du mouvement social, Murielle, retraitée de la fonction publique, estime que la grève et la manifestation demeurent des moyens efficaces pour faire plier l’exécutif

  • Louis Boyard, président de l'Union Nationale Lycéenne (UNL), fustige la loi sur l'orientation et la réussite des étudiants (ORE) promulguée le 8 mars dernier. Il appelle à poursuivre la mobilisation contre cette réforme

  • Cheminot depuis 28 ans, Henri déplore la promulgation de la loi portant sur la réforme de la SNCF

  • «Pour l'honneur des cheminots et l'avenir de nos marmots» : malgré quelques incidents, l'ambiance est plutôt festive en tête de cortège

  • Les cheminots et les étudiants qui composent majoritairement le cortège donnent de la voix 

  • Des CRS ont pénétré dans le cortège après l'explosion d'un engin. Hostiles à leur présence, des manifestants ont alors scandé : «Tout le monde déteste la police»

Découvrir plus

Après trois mois de «grève perlée», la contestation à la SNCF est désormais terminée pour la CFDT et l'Unsa ferroviaire. Mais, au lendemain de la loi promulguant la réforme du ferroviaire public et alors que la mobilisation continue pour les autres syndicats du rail, la CGT et FO ont appelé à une journée de manifestation interprofessionnelle ce 28 juin pour la première fois 2016. 

«Le 28 juin, disons stop au "pognon de dingue" pour la finance», a ainsi lancé la CGT des cadres sur sa page d'accueil. A Paris, la manifestation partira à 14 h de la place de la Bastille en direction de République. Des rassemblements sont aussi prévus dans plusieurs villes de France pour protester contre la «remise en cause du modèle social» par le gouvernement.

Lire aussi : Ordonnances Pénicaud : les patrons n'ont-ils retenu que la liberté de licencier plus facilement ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»