Saint-Denis : des dizaines de migrants évacués de l'université Paris 8 (IMAGES)

Saint-Denis : des dizaines de migrants évacués de l'université Paris 8 (IMAGES)© Ludovic MARIN Source: AFP
Image d'illustration : entrée de l'université Paris 8 à Saint-Denis

Près de 60 migrants ont été évacués lors d'une opération matinale des forces de l'ordre dans un bâtiment de l'université Paris 8 à Saint-Denis. L'évacuation a engendré quelques accrochages alors que les lieux étaient occupés depuis près de cinq mois.

Très tôt dans la matinée de ce 26 juin, les forces de l'ordre ont dû faire face à une chaîne humaine de plusieurs dizaines de personnes, formée pour protéger une soixantaine de migrants occupant une partie de l'établissement. Après avoir fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les opposants à l'évacuation, les CRS ont réussi à procéder à l'opération d'un bâtiment de l'université Paris 8, d'après une journaliste de l'AFP présente sur place.

Selon une source proche du dossier citée par l'AFP, la décision d'évacuation a été accélérée après le découverte de cas de gale parmi le personnel de l'université, certains ayant récemment demandé à exercer leur droit de retrait. Cette même source explique par ailleurs qu'un bâtiment administratif de l'établissement aurait été vandalisé dans la nuit du 24 au 25 juin.

La préfecture de police a déclaré qu'un premier bus chargé de transférer les migrants dans un gymnase de Raincy était parti de Saint-Denis vers 7 h du matin.

Plusieurs images de l'évacuation ont rapidement été diffusées sur les réseaux sociaux.

Une première photo, postée approximativement une demi heure avant l'opération, montre la chaîne humaine formée pour faire face à l'arrivée des forces de l'ordre.

Une autre photo témoigne de la présence des CRS «encerclant» l'établissement, l'internaute précisant dans son tweet que l'expulsion allait «bientôt commencer».

Dans une scène filmée devant l'établissement, on peut voir des individus pénétrer un à un dans le bus prévu pour le transfert des migrants.

Une prise en charge administrative des migrants est prévue à Raincy où la situation de chacun devrait être étudiée, la présidente de l'université, ayant transmis à la préfecture de Seine-Saint-Denis une liste de 133 noms de personnes susceptibles d'être régularisées.

L'occupation de l'université de Saint-Denis a débuté fin janvier 2018. Un comité de soutien aux migrants occupant les lieux avait publié un communiqué dans lequel il exigeait notamment des «papiers pour tout.e.s» ainsi que la fin de la distinction entre «migrants économiques» et «réfugiés politiques». L'opération de soutien avait initialement reçu l'accord de la présidence de l'université.

Ces derniers mois, l'établissement a parfois vécu au rythme d'une double occupation : celle des migrants mais aussi celle des étudiants qui, durant plusieurs semaines, ont protesté contre la loi Vidal.

Lire aussi : Une journée à Paris VIII : au cœur du blocage et de la protestation contre la loi Vidal (REPORTAGE)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»