Jawad Bendaoud se serait vanté d'avoir «niqué» la Justice

Jawad Bendaoud se serait vanté d'avoir «niqué» la Justice© Alain JOCARD Source: AFP
Jawad Bendaoud à la sortie du tribunal d'instance de Bobigny le 25 avril

Selon Europe 1, l'ex-compagne de Jawad Bendaoud assure que celui-ci s'est vanté d'avoir dupé la justice une première fois avant son procès en appel, où il encourrait cinq ans de prison pour avoir logé les terroristes du 13 Novembre 2015.

L'ex-compagne de Jawad Bendaoud, qui a porté plainte contre lui en mars dernier pour menace de mort, aurait révélé aux gendarmes certains propos de celui qui avait été surnommé le «logeur de Daesh».

«Je les ai niqués une fois, je les aurai une deuxième fois», aurait-il confié à sa petite amie de l'époque. Des propos rapportés le 7 juin par Europe 1. Jawad Bendaoud aurait fait cette réflexion peu après sa relaxe en février dernier et avoir pris connaissance d'un procès en appel. Il devrait se tenir au mois de novembre 2018.

Interrogé par Europe 1, l'avocat de plusieurs victimes des attentats du 13 novembre, Didier Seban, considère que «derrière un verbiage fleuri, qui a évidemment fait un peu rigoler tout le monde, se cache un vrai violent et un dissimulateur». Jawad Bendaoud aurait-il feint la naïveté durant son procès ? En effet, l'inculpé avait tenu des propos déroutants et ses frasques verbales avaient tantôt amusé, tantôt irrité l'assistance, durant son procès en janvier et février derniers.

Accusé d'avoir hébergé deux djihadistes, Abdelhamid Abaaoud, l'un des cerveaux des attaques et son complice Chakib Akrou, Jawad Bendaoud avait finalement été relaxé le 14 février 2018. Il encourrait jusqu'à cinq ans de prison.

Lire aussi : Vers un nouveau procès pour «le logeur de Daesh», Jawad Bendaoud

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter