Face à des enfants, Hollande défend (à nouveau) le bilan de son quinquennat

Face à des enfants, Hollande défend (à nouveau) le bilan de son quinquennat© Regis Duvignau Source: Reuters
François Hollande fut un temps affublé du sobriquet de "Rainman", ci-dessus lors de la cérémonie de passation, le 15 mai 2012, illustration

L'ancien président français s'est essayé à l'exercice médiatique de l'émission Au Tableau, diffusée sur C8. Entouré d'enfants, comme c'est la coutume sur ce plateau, «monsieur petites blagues» n'a pas déçu son auditoire.

Le Journal du dimanche révèle le 4 juin des extraits choisis de l'émission Au tableau ! à laquelle François Hollande participait le 18 avril dernier et qui sera diffusée le 13 juin sur la chaîne de télévision C8.

Dans un cadre détendu, puisque l'auditoire de l'ancien chef de l'Etat était exclusivement composée d'enfants, François Hollande est revenu sur les sobriquets qui lui collent à la peau. Ainsi, à propos du fameux «Flanby» (dont la paternité est attribuée à l'ancien ministre Arnaud Montebourg), l'ex-président a tenté une pirouette : «Il veut me blesser, mais c'est une très bonne proposition : je ne connais personne qui n'aime pas le Flanby !»

Concernant le surnom de «Rainman», dont il a parfois été affublé et qui faisait référence aux conditions météorologiques défavorables qui semblaient le poursuivre d'un événement à l'autre, il a commenté avec philosophie : «Ce qui compte c'est la dignité. Elle ne tient pas à une goutte sur ses lunettes, mais aux propos qu'on tient.» Les enfants, taquins, ont cependant offert à l'ancien locataire de l'Elysée une monture de lunettes dotées d'essuie-glaces.

François Hollande ne supporte pas, par contre, les moqueries prenant pour cible l'accoutrement et l'apparence et admet que les critiques qu'il a pu essuyer à cet égard l'ont «toujours insupporté». Il se justifie : «C'est l'action qui compte, pas l'apparence. Il vaut mieux une cravate de travers et une pensée droite que le contraire.»

Lire aussi : Venu chercher son prix de l'humour politique, Hollande promet : «Mon œuvre n'est pas achevée !»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter