Taclant l'Arabie saoudite à qui «on lèche les babouches», Mélenchon vante l'élection au Venezuela

Taclant l'Arabie saoudite à qui «on lèche les babouches», Mélenchon vante l'élection au Venezuela© Joel SAGET Source: AFP
Image d'illustration, Jean-Luc Mélenchon

Dans le cadre de l'élection présidentielle vénézuélienne vivement critiquée par l'Occident, un journaliste du Grand Jury a interpellé Jean-Luc Mélenchon sur la légitimité du scrutin. L'insoumis n'a pas manqué de réaffirmer son soutien à Maduro.

Une fois n'est pas coutume, Jean-Luc Mélenchon a été interpellé sur la question vénézuélienne ce 20 mai. C'est cette fois-ci sur le plateau du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, le jour même de l'élection présidentielle au Venezuela, que le député des Bouches-du-Rhône a été interrogé sur la légitimité du scrutin.

Visiblement peu étonné par la question, Jean-Luc Mélenchon laisse tout juste le temps au journaliste de la formuler pour y répondre : «Déjà c'est bien, on peut au moins discuter d'une élection au Venezuela, on ne pourrait pas avoir ce débat à propos de l'Arabie saoudite, on se contente de leur lécher les babouches.»

Vous allez me donner le nom et le numéro de téléphone [de la communauté internationale] pour qu'on puisse éventuellement discuter avec

Réaffirmant son analyse de la situation politique au Venezuela, le député insoumis a affirmé qu'il était incorrect de dire que l'opposition boycottait le scrutin, en raison de la participation de «trois autres candidats qui viennent de l'opposition».

Par ailleurs, Jean-Luc Mélenchon n'a pas manqué de réagir avec ironie à l'hostilité occidentale au système politique du Venezuela : «Vous allez me donner le nom et le numéro de téléphone [de la communauté internationale] pour qu'on puisse éventuellement discuter avec.» Il a également déploré qu'«un certain nombre de pays autour des larbins des USA [aien]t décidé que ces élections ne leur convenaient pas».

Si Jean-Luc Mélenchon n'a pas nié les problématiques économiques du pays, il y a apporté son explication. Evoquant la chute des prix du pétrole, il s'interroge : «Quel est l'Etat qui résiste à la perte de 65% de ses revenus ?»

Le journaliste tentera plus tard de recadrer le débat en prenant l'exemple de «mères [vénézuéliennes] qui vont accoucher au Brésil». Jean-Luc Mélenchon se contentera de railler son interlocuteur de la sorte : «Oh mon Dieu, comme vous me faites pleurer !»

Alors que le député insoumis a déploré «l'argumentaire [de son interlocuteur] sur le Venezuela», le journaliste a de son côté accusé son invité d'opter pour «une défense [de Maduro] sans nuance».

Les prises de position de Jean-Luc Mélenchon sur le système politique vénézuélien s'accumulent et pour cause : le leader des insoumis est régulièrement interpellé par les journalistes à ce sujet. C'est dans ce contexte que ses partisans avaient décidé de lancer une application Android ironisant sur le sujet.

Lire aussi : Sanctions US contre le Venezuela : quand Maduro met l'usine Kellogg's sous contrôle ouvrier (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter