Marée Blanche : les hospitaliers en détresse manifestent à Paris (REPORTAGE)

Marée Blanche : les hospitaliers en détresse manifestent à Paris (REPORTAGE)© RT France
Le célèbre manifestant Jean-Baptiste était présent à Paris pour soutenir les hospitaliers en grève

Emmenés par la fédération syndicale SUD Santé Sociaux, solidaire de la Convergence des Hôpitaux en Lutte contre l’Hôstérité, les hospitaliers en colère ont manifesté à Paris pour alerter l'opinion publique sur l'état de leur institution.

A l'appel de la Fédération SUD Santé Sociaux, solidaire de la Convergence des Hôpitaux en Lutte contre l’Hôstérité, tous les hospitaliers de France étaient invités à manifester leur détresse et «leur colère» à l'occasion d'une «Marée Blanche» aux abords de l'esplanade des Invalides à Paris le 15 mai.

L'intersyndicale a publié un communiqué dénonçant les conditions de travail des hospitaliers français : «Partout le constat est le même [...] La situation des hospitalier-ères n’est plus tenable, les témoignages sont accablants, partout des réductions d’effectifs, partout des conditions de travail totalement dégradées, partout de la souffrance et de la perte de sens de nos métiers et missions, partout de l’insécurité pour les patient-es.»

Plusieurs centaines de blouses blanches ont répondu à l'appel et se sont réunis sur l'esplanade des Invalides à Paris. Certains d'entre eux se sont même rendus sur les Champs Elysées afin d'y interrompre le trafic routier pendant quelques minutes.

Un cortège s'est ensuite organisé au départ des Invalides en direction du ministère des Solidarités et de la Santé, situé à quelques encablures de là.

L'occasion pour les manifestants d'organiser un die-in sous les fenêtres du ministère, afin d'interpeller Agnès Buzyn sur leurs conditions de travail.

Au micro de RT France, les co-secrétaires généraux du syndicat Sud-Santé, Olivier Youinou et Cathy Le Gac ont notamment déploré un budget 2018 trop faible pour les hôpitaux, augmentant la précarité des soins apportés aux patients et la souffrance au travail des personnels soignants, provoquant burn-outs, suicides et tentatives de suicide, selon eux.

Auteur: RT France

Cette manifestation intitulée «Marée Blanche» marque la première de ce genre et Sud-Santé a d'ores et déjà annoncé que d'autres suivraient dans l'année.

Antoine Boitel

Lire aussi : «Pas d'économies sur l'hôpital» selon Macron, mais 960 millions en moins selon Buzyn... Paradoxe ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter