Emmanuel Macron au musée Grévin : la faible ressemblance de sa statue de cire raillée sur Twitter

Emmanuel Macron au musée Grévin : la faible ressemblance de sa statue de cire raillée sur Twitter© Ludovic Marin Source: AFP
Le président français Emmanuel Macron à Aachen en Allemagne le 10 mai 2018. (image d'illustration)

Le double en cire du président français a été dévoilé ce 13 mai sur TF1. La statue, qui rejoindra celles d'autres chefs d'Etat français et étrangers au musée Grévin, est jugée mal aboutie et raillée pour cela.

Comme ses prédécesseurs, le chef de l'Etat français Emmanuel Macron a le droit à sa statue de cire au célèbre musée Grévin. Ce 13 mai, l'émission Sept à huit de TF1 a dévoilé le mannequin présidentiel, moulé d'après des photographies du locataire de l'Elysée et vêtu d'un costume du tailleur du président. Emmanuel Macron n'a naturellement pas pu se libérer pour se mettre à la disposition du sculpteur, selon les informations du Figaro. Maquilleurs-perruquiers et prothésistes dentaires et oculaires ont mis plus de six mois à réaliser cette réplique grandeur nature du président français. 

Brigitte Macron n'a pas encore donné son accord pour la confection son double de cire

Ornée de l'insigne de la légion d’honneur et d'une bague à chaque main, la statue rejoindra la «salle des chefs d'Etat» où se trouvent celles de Nicolas Sarkozy et de François Hollande, d'Angela Merkel, de Vladimir Poutine, de Barack Obama ou encore de Donald Trump.

Yeux curieusement écartés, rictus improbable et rides peu fidèles à la réalité : la ressemblance toute relative du double de cire d'Emmanuel Macron avec l'original a fait la joie des internautes, qui ont abondamment commenté le portrait figé du 8e président de la Ve République.

Brigitte Macron n'a, elle, pas encore donné son accord pour que son double rejoigne ce Panthéon de cire, créé en 1882 par le journaliste Arthur Meyer et le sculpteur Alfred Grévin, et qui a accueille chaque année environ 700 000 visiteurs.

Lire aussi : «Le roi te touche, Dieu te guérit» : l'envolée lyrique de Bruno Roger-Petit sur Macron

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter