«L'argent de la nation gaspillé» : le président de Tolbiac déplore l'ampleur des dégâts (VIDEO)

«L'argent de la nation gaspillé» : le président de Tolbiac déplore l'ampleur des dégâts (VIDEO)© CHRISTOPHE SIMON Source: AFP
Un amphithéâtre à Tolbiac après l'intervention des forces de l'ordre, le 20 avril

Murs recouverts de tags, portes détruites, distributeurs vandalisés : le président de l'université de Paris I craint une facture de «plusieurs centaines de milliers d'euros» suite aux dégradations occasionnées lors de l'occupation de Tolbiac.

L'évacuation du site universitaire parisien de Tolbiac par les CRS le 20 avril a permis de constater l'état dans lequel les occupants ont laissé le site. Pour Georges Haddad, le président de l'université Paris-I dont dépend Tolbiac, le coût des dégradations s'élève à «plusieurs centaines de milliers d'euros».

«Les dégradations sont énormes. Elles vont coûter très cher à l'université et au contribuable. C'est l'argent de la nation qui a été gaspillé», a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse à Paris, ajoutant que des experts avaient été mandatés pour réaliser un chiffrage précis des travaux nécessaires à la remise en état du site.

Les images filmées par les caméras de BFM TV et disponibles sur les réseaux sociaux montrent un nombre impressionnant de tags sur les murs, des portes détruites ou encore des distributeurs vandalisés.

Toutefois, au micro de BFM TV, la présidente de l'organisation syndicale étudiante Unef a estimé que les dégradations étaient entre autre dues à l'intervention des forces de l'ordre, notant par ailleurs qu'il n'y avait que «quelques tags sur les murs».

Lire aussi : La faculté de Tolbiac évacuée par les CRS à l'issue d'une vaste opération (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter