«Profanation» de la basilique Saint-Denis : Coquerel s'explique, Ouchikh s'indigne (VIDEO)

«Profanation» de la basilique Saint-Denis : Coquerel s'explique, Ouchikh s'indigne (VIDEO)

Le député France insoumise Eric Coquerel revient sur l'action qu'il a soutenue dans la basilique de Saint-Denis, rappelant que celle-ci a eu lieu dans le calme. Karim Ouchikh, président du SIEL, condamne le «laxisme» du gouvernement.

Plusieurs membres du collectif Coordination des sans-papiers (CSP93) ont pénétré dans la basilique de Saint-Denis, en banlieue de Paris, accompagnés de dizaines de migrants le 19 mars dernier. Ils voulaient protester contre le projet de loi Asile et immigration du gouvernement et défendre l'accueil des migrants. Ils ont fini par être expulsés par les forces de l'ordre. Eric Coquerel, député de la France insoumise de Seine-Saint-Denirs, et Karim Ouchikh, président du parti SIEL et proche de Renaud Camus, ont répondu à RT France.

Le député de gauche estime qu'il n'y a pas eu profanation des lieux, les migrants n'étant restés sur place qu'une heure, dans le calme, comme cela s'est déjà produit à plusieurs reprises par le passé. «Il n'y avait pas de messe, contrairement à ce qu'on a affirmé», a-t-il expliqué, soulignant avoir soutenu les associations dans leur action au regard de la gravité de la situation actuelle. Quant à Karim Ouchikh, il s'indigne de ce qu'il qualifie d'«intrusion massive de migrants encadrée par des mouvements gauchistes et pilotée [par Eric Coquerel]». Il estime que la politique migratoire d'Emmanuel Macron est «laxiste» et encourage l'immigration.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.