La fin de la prospection d'hydrocarbures en France : seulement des promesses ?

La fin de la prospection d'hydrocarbures en France : seulement des promesses ?© Charles Platiau Source: Reuters
Edouard Philippe et Nicolas Hulot annoncent l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes le 17 janvier, à l'Elysée, illustration

Malgré l'engagement du gouvernement qui a porté la loi Hulot, votée à la toute fin de l'année 2017, les puissantes entreprises de l'or noir pourront continuer à prospecter en France, parfois jusqu'en 2040, selon Le Canard enchaîné.

Le gouvernement d'Edouard Philippe avait fait voter la loi Hulot le 30 décembre, qui devait mettre un terme à la prospection et à l'extraction des hydrocarbures en France. Cependant, Le Canard enchaîné relève dans son édition du 7 mars que «ce même gouvernement a, en toute discrétion, et via une flopée d'arrêtés et de décrets, octroyé une vingtaine de permis de recherche [...] sur le territoire français». 

Selon l'hebdomadaire, ces permis de prospection et «exploitation de puits de pétrole» ont été accordés notamment en Seine-et-Marne, en Moselle, en Gironde, dans l'Aube, le Loiret et les Landes.

Le journal satirique fournit également la «raison officielle» invoquée pour expliquer cet écart entre les paroles et les actes : «Eviter que les actuels détenteurs de permis [...] ne lui intentent [au gouvernement] de coûteux procès», avec à la clé «des dizaines, voire des centaines de millions d'euros» à payer en dédommagements à ces puissantes compagnies pétrolières.

Résultat : selon LeCanard, les sociétés de l'or noir pourront continuer à extraire du pétrole hexagonal pendant encore de longues années, y compris dans certains cas jusqu'en 2040...

Lire aussi : Cause animale : pour Brigitte Bardot, Emmanuel Macron est «un président en marche arrière»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.