Paris : hausse de «20% à 30%» des affaires de harcèlement sexuel, selon Molins

Paris : hausse de «20% à 30%» des affaires de harcèlement sexuel, selon Molins© Eric Gaillard Source: Reuters
François Molins en conférence de presse à Paris après les attentats de novembre 2015, illustration

Dans une interview au Parisien du 26 février, François Molins, le procureur de Paris, a admis une hausse des cas de harcèlement et d'agressions sexuelles à l'automne dans la capitale, avec un pic en octobre à 154 plaintes.

Dans une interview accordée au journal Le Parisien et publiée le 26 février, le procureur de la République de Paris François Molins a admis «une augmentation de 20% à 30% des plaintes pour harcèlement et agression sexuelle» au cours de l'automne 2017, avec un pic en octobre à 154 plaintes. Il a cependant souligné le fait que ce phénomène était ensuite retombé «pour revenir à la situation antérieure, soit entre 80 et 120 plaintes par mois». Pour les viols, François Molins a également précisé que les chiffres annuels étaient restés stables en 2017 avec 700 plaintes.

Il ne saurait y avoir de tribunal médiatique

Interrogé sur la corrélation entre ces chiffres et les campagnes #metoo et #balancetonporc sur les réseaux sociaux, le procureur de Paris a aussitôt prévenu : «Mais il ne faudrait pas que "rumeur" vaille "condamnation". la présomption d'innocence s'applique à tous, quelle que soit son origine ethnique, sa nationalité ou son statut social. Il existe un droit absolu à l'information, mais il ne saurait y avoir de tribunal médiatique.»

Revenant sur les affaires Ramadan et Darmanin, François Molins a récusé l'idée selon laquelle il y aurait une justice à deux vitesses : «Nous avons déjà démontré au parquet de Paris que nous n'avions pas peur de mettre en cause des gens haut placés, voire des membres du gouvernement.»

Lire aussi : Londres : hausse de 20% en un an des viols selon Scotland Yard... qui ne s'explique pas ce chiffre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter